comprendre les regroupements en primaire

Principaux types de regroupements en classe

En classe, vous n’êtes pas sans savoir que vous pouvez adapter votre enseignement en choisissant des modalités différentes. Les groupements en font partie. Si vous souhaitez en savoir davantage, nous vous avons concocté un article complet.

Le grand groupe

comprendre les regroupements en primaire

Avantages

Le grand groupe permet essentiellement de communiquer avec tous les élèves et ne demande pas de gros efforts pour préparer le programme d’enseignement. Dans le même temps, un tel rassemblement ou regroupement des élèves représente une occasion ultime pour instituer des activités auxquelles les apprenants pourraient prendre part de façon collective. D’un autre côté, le grand groupe est un regroupement en classe qui développe chez les apprenants l’esprit de classe et accroît leur sentiment d’appartenance à un groupe.

Inconvénients

Le grand groupe est un type de regroupement en classe qui ne permet pas forcément à tous les élèves de suivre les enseignements au même rythme. En effet, dans un tel regroupement, il existe très peu d’interaction de groupe entre les élèves et il est difficile pour l’enseignant d’apporter une attention individuelle à chaque apprenant de sa classe. En conséquence, les élèves deviennent moins actifs dans un tel regroupement en classe.

Exemples d’activités

Ce regroupement est le lieu idéal pour présenter un nouveau sujet important aux apprenants, pour leur apprendre une nouvelle stratégie/technique, pour leur faire découvrir un projet collectif ou encore pour les initier au débat de classe.

Le petit groupe homogène

Avantages

Le petit groupe de classe offre la possibilité aux apprenants d’avoir un enseignement qui correspond à leur niveau de compétence. Il est plus facile de corriger les écarts entre les apprenants dans un tel type de regroupement en classe.

Inconvénients

Dans les petits groupes homogènes, certains élèves peuvent facilement être stigmatisés et ne plus avoir confiance en leur propre potentiel. De même, les activités réalisées dans un tel regroupement sont généralement de moindre envergure et de très bas niveau.

Exemples d’activités

Les activités fréquemment réalisées dans ce regroupement se rapportent la plupart du temps à l’analyse des erreurs, au décryptage collectif de textes dont la compréhension pourrait être difficile aux apprenants, au retour sur des notions et des concepts donnés.

Le petit groupe hétérogène et coopératif

Avantages

Ce regroupement à l’avantage de favoriser plus les interactions sociales et le dialogue entre les élèves. Il leur permet également d’accroître leur esprit de collaboration.

Inconvénients

Dans un petit groupe hétérogène et coopératif, il est nécessaire de bien préparer les activités et le matériel à déployer pour l’apprentissage des apprenants. Il est également nécessaire de veiller à une réelle coopération entre les apprenants en évitant que ce ne soit certains élèves qui fassent tout le travail en lieu et place des autres.

Exemples d’activités

Dans un petit groupe hétérogène et coopératif, il est possible de procéder à la recherche de classement, d’instaurer des écritures en groupe, de résoudre des situations problèmes pour le moins complexes ou d’instaurer des activités à caractère scientifique pour tous les élèves.

Le Binôme

Avantages

Lorsque les apprenants sont dans des binômes en classe, ils ont la possibilité de confronter directement leurs compétences et d’en faire émerger une résultante qui soit plus constructive que celles qu’ils avaient chacun de son côté. Ils apprennent aussi à mieux se serrer les coudes ou à se soutenir tout en améliorant progressivement leur propre estime de soi et leur motivation personnelle. Dans ce type de regroupement en classe, il n’est pas forcément nécessaire de mobiliser de grands matériels didactiques, car organiser les binômes devient une tâche nettement plus facile à réaliser.

Inconvénients

Lorsque les élèves évoluent en binôme, ils doivent réussir à travailler effectivement ensemble pour atteindre les objectifs fixés. Ils se retrouvent aussi très vite hors tâche, ce qui peut ne pas leur être bénéfique.

Exemples d’activités

Si vos apprenants sont en binôme, ils auront plus de facilité à mettre en commun leurs compétences. Les activités qu’il convient de leur demander peuvent être relatives à la réorganisation de textes, à la réécriture ou à la révision de textes, à la maîtrise des tables de multiplication et à l’initiation aux langues étrangères.

L’enseignement individuel

Avantages

L’enseignement individuel est de loin le type de regroupement qui permet aux apprenants de bénéficier des démarches d’apprentissage très consolidées. Ce type de regroupement améliore également leur niveau de réflexion personnelle et les aide à être plus réactifs face à certaines situations de la vie réelle.

Inconvénients

L’enseignement individuel ne peut pas être aussi long que les autres types de regroupement en classe. Il doit alors être d’une durée relativement plus courte, car l’enseignant peut ne plus avoir une vue sur les autres apprenants.

Exemples d’activités

Dans un tel type de regroupement, l’apprenant peut bénéficier d’une aide dans la rédaction ou dans la résolution de certaines difficultés qui pourraient se présenter à lui. L’entretien méta cognitif représente aussi un type d’activité qu’il importe de réaliser avec l’apprenant dans ce type de regroupement.

La demi-classe

Avantages

Ce type de regroupement amène les élèves à plus participer aux activités de classe et fait gagner aux enseignants des ressources précieuses dans l’organisation des activités. Il permet également aux enseignants de dissocier plus facilement les élèves dont les tempéraments ne vont pas de pairs. Il représente le regroupement idéal pour la réduction de l’effectif des apprenants à prendre en charge au sein d’une même classe. La demi-classe favorise aussi les interactions entre les élèves et aide à démarquer les efforts fournis par chaque élève dans la classe. Il est souvent plus facile de constituer deux groupes homogènes au sein des élèves dans un tel type de regroupement.

Inconvénients

Un tel regroupement demande plus de réflexions au sujet du type d’organisation à mettre en place dans l’autre demi-classe. Il exige une phase d’apprentissage et demande que les enseignants fassent preuve d’un très grand esprit de gestion de groupe et d’évaluation du travail.

Exemples d’activités

Les activités à pratiquer dans un tel type de regroupement peuvent se rapporter à l’apprentissage du langage oral, à la découverte de l’écrit à travers la phonologie, l’écriture et l’étude des codes.

Le tutorat

Avantages

Le tutorat incite les apprenants et les enseignants à plus d’implication et place les élèves au cœur du processus d’apprentissage. Ce type de regroupement repose sur la réussite des élèves dans le système.

Inconvénients

Il ne présente pas d’inconvénients majeurs.

Exemples d’activités

Les activités de structuration de l’apprentissage, d’entraînement des notions et de mutualisation des acquis ou des compétences sont à encourager dans un type de regroupement.

Les ateliers

Avantages

Lorsque les ateliers sont bien organisés, ils permettent aux enseignants de répercuter le système d’apprentissage sur d’autres groupes et de développer ainsi leur autonomie et leur coopération.

Inconvénients

Il est important que les programmes d’enseignement s’assurent de l’autonomie de l’apprenant en lui donnant le nécessaire pour que ce dernier puisse affronter à lui seul les situations qui se présenteront à lui. L’atelier doit être bien organisé pour ne pas avoir à exiger une répétition de la part de l’enseignant en vue de rappeler les tâches à réaliser par chaque groupe d’apprenants. Ce type de regroupement demande à l’enseignant plus de concentration.

Exemples d’activités

Les entraînements et les réinvestissements sont les activités les plus utiles à réaliser dans un tel regroupement.

>>Pour vous former et réussir le CRPE

MathiasCRPE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.