l'argent à l'école

L’argent à l’école: Comment gérer l’argent à l’école?

L’argent à l’école. Les écoles dans leur globalité fonctionnent et abattent des tâches très importantes. Dans l’exercice de leur fonction, les écoles mobilisent plusieurs ressources dont celles financières.
 
Ainsi, on en vient à se demander comment les écoles réussissent elles à avoir ou à gérer leurs ressources financières. C’est à cette fin que s’attèle le présent contenu.
 

L’argent à l’école: Comment se passe le financement des écoles ?

l'argent à l'école
Dans un premier temps, il est important de retenir que les écoles primaires publiques ne sont pas autonomes du point de vue de financier. Autrement, elles n’arrivent pas à s’auto suffire dans la mobilisation des ressources financières dont elles ont besoin pour accomplir efficacement leur mission.
 
En effet, pour fonctionner comme il se doit, les écoles publiques s’appuient sur les communes. Ces dernières ont la responsabilité d’alimenter lesdites écoles. Elles fournissent les locaux ou les infrastructures durables dans lesquelles seront abritées les écoles.
 

Le rôles des communes

 
Les communes veillent au bon fonctionnement des écoles publiques à travers son entretien, etc. les agents ou les personnels qui assurent cette propreté au sein des écoles publiques sont en réalité des personnels municipaux ou gérés par la municipalité. La commune se charge également des crédits de fonctionnement des écoles publiques.
 
Pour la rémunération ou le paiement des salaires dans enseignants qui intervient au sein de ses écoles, cela relève du ressort de l’État. C’est l’État qui prend en charge les droits d’utilisation des œuvres que sont les photocopies, etc.
Depuis 1881, l’enseignement bénéficie du caractère gratuit et obligatoire.
 
Autrement, pour y accéder, vous n’avez pas de frais d’inscription à payer. De même, conformément au caractère obligatoire et gratuit de l’enseignement, vous n’avez pas à participer à la réalisation des activités obligatoires liées à l’enseignement. Cet état de choses est également valable pour les sorties scolaires.
 

L’argent à l’école: La coopérative scolaire

La coopérative scolaire est facultative. Toutefois, toutes les écoles ou la quasi-totalité de ces dernières en possèdent une. En réalité, les coopératives scolaires s’assurent du développement des actions éducatives. Ces coopératives aussi veillent au financement des projets d’activités au sein des écoles.
 
Ainsi, les coopératives scolaires peuvent être des associations autonomes ou des affiliées à l’Office Central de Coopération à l’École.
 
Les coopératives scolaires peuvent être facilement définies comme étant des regroupements d’adultes, d’apprenants ou d’élèves qui s’appliquent à mettre en œuvre un projet éducatif qui s’appuie sur la pratique de la vie associative et coopérative.
 

Connaître les objectifs

Les objectifs poursuivis par les coopératives scolaires se rapportent au développement de l’esprit d’entraide et de solidarité entre tous les élèves ou les apprenants présents dans le cadre scolaire. Les actions desdites coopératives ne visent qu’à l’amélioration dudit cadre.
 
Elles sont constituées la plupart du temps par classe ou par école. Pour son fonctionnement ou son financement, les coopératives scolaires s’appuient sur les cotisations non obligatoires des parents d’élèves, les dons et les autres subventions.
 
Elles comptent également sur les ressources récoltées au moment des fêtes, des kermesses, etc.
Il n’est pas permis aux élèves de manquer ou d’être écartés pour une activité dont les frais ont été supportés par la coopérative scolaire prétextant que ses parents n’ont pas effectivement payé la souscription.
 
Dans le même temps, les familles doivent s’informer comme il se doit sur la manière dont les coopératives gèrent les activités qui leur sont assignées. Même si pour rappel, la coopérative se gère au quotidien par les enseignants et les élèves à travers un compte qui reste ouvert et accessible à toute l’association.
 

L’argent à l’école: La participation financière des familles

Les familles se chargent de l’acquisition des fournitures individuelles. Ces dernières appartiennent aux élèves et sont achetées conformément à une liste qui établit et rendue disponible dès la rentrée des classes.

Cette liste est élaborée de façon raisonnable afin de ne pas impliquer des frais assez lourds pour les parents d’élèves qui sont censés se l’approprier.
 
Cette liste n’est pas faite dans l’intention de faire ressortir des cas de discrimination ou d’inégalités entre les élèves. Ainsi, dans les produits ou les fournitures qu’elle désigne, aucune spécification de marque n’est apportée. L’école est le lieu où cette liste est établie.

Pour les manuels scolaires, leur acquisition est à la charge des communes. Il en est de même pour la totalité ou la quasi-totalité du matériel scolaire à utiliser pour les apprentissages.
 

Et pour les sorties?

Pour les sorties scolaires, il est permis aux parents d’y participer en apportant leurs contributions financières. Mais cette action est facultative et ne concerne que les activités organisées par l’école. Elle ne porte que sur les sorties avec nuitées ou qui dépassent largement les heures de classe.
 
En conséquence, les élèves ne doivent pas en être exclus pour une quelconque raison financière que cela puisse être. Toutefois, si des incompréhensions émergent de telles situations, la municipalité, les coopératives scolaires et les associations complémentaires peuvent être interpellées afin de faire naître des pistes de résolution ou de solutions possibles.
 
Cependant, lorsque les activités ou les sorties scolaires sont organisées à des heures de classe, elles ont un caractère totalement gratuit et obligatoire pour tous les élèves.
 

L’argent à l’école: La caisse des écoles

La caisse des écoles est considérée comme un établissement public local qui est mis sur pieds par le conseil municipal d’une commune donnée. Son comité est composé des représentants de la commune, de quelques membres élus par les sociétaires. Ce comité est également composé de l’IEN et d’un délégué du préfet.
 
Grâce à la caisse de l’école, les caisses des écoles primaires rayonnent plus. Les choses qui peuvent être gérées par la caisse des écoles sont les suivantes :
 
– Les colonies de vacances auxquelles sont conviés les enfants scolarisés ;
– Les classes de découverte ;
– Les cantines et le transport des apprenants ;
– Les dispositifs de réussite éducative ;
– Le service d’accueil.
 
D’un autre côté, le budget de la caisse est alimenté par les apports de l’État et les collectivités. Les contributions valeureuses de cotisants volontaires, des dons et des legs aident également à alimenter le budget de la caisse.

La caisse des écoles est compétente pour faciliter la fréquentation de l’école à travers des aides financières aux élèves les plus défavorisés.
 
Elle veille à ce qu’une cohésion sociale règne à travers des actions éducatives, sanitaires et sociales qu’elle mène depuis 2005.
 
MathiasCRPE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.