documents officiels

Documents officiels: documents du professeurs des écoles

Les documents officiels de l’école. L’école est le lieu par excellence, qui permet de forger des citoyens aptes à servir la république. Pour bâtir ces compétences, le système scolaire est subdivisé en plusieurs champs de compétences qui concourent tous au même objectif : construire des citoyens modèles.
À cet effet, les enseignements de l’école sont divisés en plusieurs cycles qui vont de 1 à 4. Chaque cycle correspond à une catégorie d’enfants et d’apprentissage, qui correspondent avec leurs capacités intellectuelles et cognitives.
 

Documents officiels: Les programmes

documents officiels

Pour réussir leur mission, les acteurs de l’éducation nationale ont établi des programmes à exécuter pour le meilleur suivi des enfants. En fonction des nouveaux défis et orientations que donne l’école, les programmes sont en perpétuelle mutation. Ils s’adaptent aux exigences du développement.
 
Ainsi, des lois, des arrêtés et des notes circulaires sont régulièrement votés et/ou pris pour recadrer leur mise en route en fonction des cycles d’apprentissage.
Depuis 2016, cinq domaines de compétences sont en vigueur au cycle 1.
 

Documents officiels: Les programmes au cycle 1

Le cycle 1 correspond à celui des apprentissages de la petite enfance. Elle comprend la petite section, la moyenne et la grande section en partie. C’est le cycle de l’école où l’enfant apprend à devenir élève. C’est un niveau préparatoire pour le cycle 2.
 
Au cycle 1, les enfants découvrent 5 domaines de compétences : agir, comprendre, s’exprimer, construire des outils pour clarifier ses pensées et explorer le monde.
 
Toutes ces acquisitions se feront à travers la mobilisation du langage (comprendre et échanger), les activités physiques (apprendre à connaître son corps) et l’activité artistique.
 

Les programmes du cycle 2 et 3

Les attentats en fin de cycle 2 et 3 sont bien évidemment l’acquisition de la lecture et du goût à la lecture.
Les élèves doivent être en mesure de réaliser de petite rédaction de 5 à 10 lignes en utilisant les acquis en vocabulaire, orthographe et grammaire.
 
Au cycle 2, un accent particulier est porté sur l’éducation civique.
Le cycle 3 correspond à celui des approfondissements de toutes les connaissances acquises. Pour réussir cette mission, il est disponible sur Euscol, des ressources d’accompagnement dont on pourrait se servir.
 

Documents officiels: Le SCCCC

Le socle commun de connaissances, de compétences et de culture correspond au savoir que doivent acquérir les enfants de 6 à 16 ans. Cette période représente la fin de la scolarité obligatoire.
 
Les connaissances acquises sont réparties en 5 domaines qui décrivent les objectifs des programmes développés au cours des différents cycles de formation :
 
· le langage pour penser et communiquer ;
 
· les méthodes et outils pour apprendre ;
 
· la formation de la personne et du citoyen ;
 
· les systèmes naturels et systèmes techniques ;
 
· la représentation du monde et les activités humaines.
 

Documents officiels: Le code de l’éducation

C’est l’ensemble des dispositions législatives et réglementaires relatives à l’éducation.
 

Les dispositions législatives

Elles regroupent l’ensemble des lois en application dans le système éducatif. Elles sont publiées en juillet 2000.
 
Elles sont composées de 9 parties :
 
les grands principes de l’éducation, l’organisation des enseignements scolaires, le personnel éducatif, l’administration de l’éducation, la vie scolaire, l’organisation des enseignements supérieurs, la vie universitaire, les établissements d’enseignement supérieur, et les établissements d’enseignement scolaires.
 

Les dispositions réglementaires

Elles regroupent les dispositifs légaux pour mettre en application les droits de l’éducation, la mission de l’école et les principes qui les régissent. En exemple, on peut citer le droit à l’éducation pour un élève handicapé.
 

Documents officiels: Les réformes

Les lois Jules ferry

Ce sont deux lois votées entre 1880 et 1882. Elles font référence à l’école primaire. Elles rendent l’école publique obligatoire, gratuite et laïque pour les enfants de 6 à 12 ans, tous sexes confondus.
 
Elles affichent la volonté des gouvernants de transmettre les principes et valeurs républicaines.
 
Les lois ferry sont attribuées à Jules ferry, car il occupait le poste de ministre de l’instruction publique entre 1879 et 1883.
 

La réforme Haby

Elle vient sonner le glas du processus d’unification et de démocratisation du collège le 11 juillet 1975.
 

La loi d’orientation de Lionel Jospin

L’objectif principal de la loi Jospin est de renforcer la prise en charge des élèves dans les écoles et établissements d’enseignement situés dans des zones défavorisées et des zones d’habitat dispersé, et de permettre de façon générale aux élèves en difficulté de bénéficier de soutien individualisé.
 
En outre, elle organise la scolarité en cycle donc 3 au primaire, 3 au collège et plusieurs dans les lycées selon les filières. Des institutions comme le CSE et le CNP sont créées ainsi que les instituts universitaires de la formation des maîtres (IUFM).
 
La conception d’un projet d’école qui cadre avec les objectifs nationaux est devenue obligatoire pour le personnel des collèges et lycées.
 

Le premier socle commun

Le socle commun de connaissances et de compétences de 2005 s’appuie sur la loi d’orientation. Selon le socle commun, 50 % des élèves doivent valider leur diplôme pour entrer au supérieur.
 
Il prend également en compte les programmes personnalisés de réussite éducative PPRE. Le HCE (haut conseil de l’éducation) prend la place du CSE, fait des propositions au sujet du système éducatif, et donne son point de vue. Avec le premier socle commun, les instituts de formation des maîtres sont transformés en université.
 

La loi Peillon

Elle est proposée en juillet 2013 par le ministre français dont elle porte le nom.
La loi Peillon est la loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école républicaine. Elle prend en compte le socle commun de connaissances de compétence et de culture (SCCCC).
 
 La mise en œuvre de cette loi transforme les instituts universitaires de formation des maîtres en école supérieure de professorat et de l’éducation (ESPE). Ces nouvelles écoles se chargent de la formation continue des enseignants.
 
 La loi Peillon fait de la lutte contre l’illettrisme son cheval de bataille et crée les conditions pour correspondre à l’ère du numérique. Elle prône la refondation des cycles et assure une progression des apprentissages.
 
 

La note circulaire de rentrée

La note circulaire de rentrée définit les priorités de l’année. Au cours de l’année scolaire 2017, elle en a établi 3.
1- Établir un système éducatif exigeant et plus attentif au cursus de chaque apprenant.
 
· Elle met plus l’accent sur le premier cycle en y apportant plus d’enseignants que de classes disponibles, RASED, TPS et APC ;
 
· promouvoir la lutte contre le décrochage en milieu scolaire ;
 
· suivi du parcours santé des enfants.
 
2- Communiquer les valeurs républicaines telles que la laïcité, le renforcement des relations parents enseignant et le suivi du parcours citoyens.
 
3- Favoriser la relation entre l’école et le monde extérieur à travers les langues vivantes et le numérique.
 
En dehors des priorités qu’établit la circulaire de rentrée, elle définit également en 4 points les parcours à prendre en compte.
 

Documents officiels: Les 4 parcours

On distingue :
 
● le parcours citoyen : il cultive l’esprit critique et la culture de l’engagement ;
 
● le parcours à venir qui commence à partir de la classe de 6e ;
 
● Le parcours de l’éducation culturelle et artistique : elle permet un accès équitable aux travaux d’art à tous les élèves grâce au développement d’une culture artistique personnelle ;
 
● le parcours santé à travers l’éducation à la santé, la prévention et la protection de soi et de ses pairs.
 

Documents officiels: Les onze mesures

Pour une mobilisation des valeurs républicaines de l’école, 11 mesures sont développées.
 
Au premier point, la circulaire met l’accent sur la laïcité. C’est le développement des valeurs de la république au centre du système scolaire à travers :
 
● la consolidation et la communication des valeurs républicaines ;
 
● la restauration de l’autorité des enseignants et des rites de la république ;
 
● créer le nouveau parcours citoyen qui va du cycle 2 au cycle 4.
 
En second point, le développement de la citoyenneté et la pratique de l’engagement entre les acteurs du système éducatif :
 
● favoriser les moments de dialogue avec les parents d’élèves
 
● profitez de tous les moyens à sa portée et dans son environnement
 
Au troisième point, elle vise à lutter contre les inégalités et promouvoir la laïcité, la mixité pour consolider la sensation d’appartenance à la république :
 
● bâtir les règles favorisant l’apprentissage et la maîtrise de la langue française ;
 
● développer les moyens de lutte contre la déscolarisation et accélérer leur mise en œuvre ;
 
● renforcer la lutte contre le déterminisme social et territorial ;
 
● protéger les personnes les plus faibles.
 
En quatrième point, elle mobilise l’enseignement supérieur et la recherche :
 
● utiliser l’enseignement supérieur et la recherche scientifique pour apporter une lumière sur les facteurs qui fragilisent la société et les éléments de radicalisation ;
 
● augmenter la responsabilité des établissements d’enseignement supérieur.
MathiasCRPE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.