CRPE EPS: Préparation à l’épreuve en ligne

L’éducation physique et sportive (EPS) est la première épreuve de l’oral “Entretien sur dossier” du CRPE.
Il s’agit d’une épreuve théorique qui vise à évaluer les capacités pédagogiques des professeurs des écoles en EPS .
L’épreuve porte sur un sujet au choix : un sujet écrit, illustré ou filmé.
Cependant, chaque sujet est présenté dans un contexte spécifique avec une certaine problématique.
Cette épreuve couvre un large éventail de questions, et le choix est laissé à chaque académie.

L’épreuve EPS en quelques mots

CRPE EPS

Pour cette épreuve, le candidat doit choisir entre un sujet sur les activités physiques, sportives et artistiques et un sujet sur les activités physiques et les expériences corporelles qui peuvent être pratiqués à l’école maternelle ou élémentaire.


Le choix des sujets est vaste, mais quoi qu’il en soit, l’accent doit être mis sur la progression au sein d’un cycle d’activités de l’APSA ou sur la pratique physique et corporelle dans son ensemble.
Le sujet peut également être lié à une circonstance d’apprentissage impliquant le développement d’une habileté motrice liée à cette même APSA ou à une pratique physique et corporelle.
Le candidat dispose de 10 minutes pour présenter ses réponses et de 20 minutes pour échanger avec le jury.


Les jurés peuvent poser des questions sur d’autres aspects de la pratique sportive personnelle du candidat, ou des sports qu’il peut pratiquer lui-même au cours de cet entretien.
L’objectif de cette épreuve est de mesurer votre capacité à enseigner l’EPS.
Pour le jury, c’est l’occasion d’évaluer votre compréhension de l’intérêt de l’EPS dans l’éducation à la santé à l’école primaire.

Recommandations pour faire face à la situation

Votre présentation doit démontrer vos compétences professionnelles actuelles dans le domaine.
Pour ce faire, vous devez démontrer au jury que vous avez réfléchi au rôle de l’éducation physique et sportive dans l’enseignement primaire.
C’est aussi le moment de mettre à profit vos connaissances sur les attentes des établissements, la réglementation et la singularité de l’EPS.


Si vous êtes amené à enseigner l’EPS, le jury doit être convaincu que vous pouvez bien le faire.
En tant que professeur des écoles, vous pouvez planifier, programmer et choisir les objectifs de cours en vous basant sur les demandes institutionnelles. Votre enseignement doit également se baser sur les besoins de vos élèves et sur le sens de l’EPS.


Vous devez également démontrer au jury que vous êtes capable de mener à bien cet enseignement avec les ressources dont vous disposez.
Enfin, vos propositions doivent démontrer votre capacité à préserver la sécurité et la santé de vos élèves.

Conseils pour l’entretien

L’objectif de la rencontre avec le jury est de mieux comprendre le sujet afin de pouvoir mieux démontrer vos capacités.
Vous devez expliquer et justifier chacun de vos choix.
Le jury peut vous demander de développer les fondements pédagogiques et didactiques de vos sélections.
Vous devez être capable d’étendre vos idées à un autre cadre éducatif et de les relier à d’autres sujets. Afin de fournir des réponses précises et bien structurées, il est judicieux de prendre du recul.

Méthodologie de la présentation de l’EPS

La présentation de l’EPS se divise en trois parties : introduction, développement et conclusion.

Faites un bref résumé du contexte (la vie de vos élèves et leurs niveaux) dès le début.
L’ouverture doit également décrire ce que vous voulez accomplir avec vos élèves et être précis quant à vos objectifs.
Pendant l’élaboration de votre présentation, discutez des documents officiels relatifs aux compétences, aux thèmes et aux objectifs de l’EPS.


Vous devez également discuter du système (le rôle des adultes et l’organisation spatiale) qui a été mis en place.
Un contexte éducatif doit également être inclus dans cette partie de la présentation.
Il s’agit ici d’expliquer aux élèves l’objectif de l’EPS, ainsi que les consignes et dispositifs mis en place, et le comportement attendu de ces élèves.


Identifier les indicateurs de réussite, les règles d’efficacité, ou encore les règles de différenciation et de sécurité est également demandé.
Mettez en avant vos connaissance concernant l’éducation à la santé.
Dans votre conclusion, vous devez résumer tout ce qui a été développé et ouvrir la porte aux questions.
Lors de votre exposé, vous devez simultanément présenter et défendre vos idées.
Vous n’avez pas besoin de relier toutes vos idées entre elles pour aboutir à un argumentaire.
Afin de tenir le jury au courant de votre progression, vous devez alterner entre vos propositions et vos arguments.

Quelle est la meilleure façon d’aménager sa classe ?


La conception pédagogique de l’EPS se présente comme suit : programmation, séquence d’apprentissage, structure de la session, organisation, préparation et présentation.

Le processus de programmation

La programmation de l’activité physique doit tenir compte de nombreux facteurs, notamment :

– l’équilibre entre les activités,

– le niveau d’aptitude des élèves,

– les contraintes imposées par le monde extérieur,

– la planification de l’utilisation de l’espace.

Si le professeur n’a aucun contrôle sur les contraintes extérieures comme la météo, il peut adapter son programme en fonction d’autres facteurs.
Il est essentiel que l’EPS ait pour objectif d’éduquer physiquement et socialement les élèves au cours de leur scolarité.
Par conséquent, on ne saurait trop insister sur la nécessité de prendre en compte les capacités de chaque élève dans la programmation.

formations CRPE



Préparation CRPE: Tous savoir du système éducatif en 101 modules complets et détaillés.

La séquence d’apprentissage

La séquence d’apprentissage se compose de 8 à 12 séances. Pour la natation, il faut prévoir 15 séances. Elle passe par quatre étapes, qui sont les suivantes :

– La découverte et la familiarisation : cette phase est le plus souvent utilisée au cycle 1, bien qu’elle soit également courante dans le reste des cycles.

– L’étape d’évaluation ou de diagnostic du problème en question.

– Les phases d’apprentissage, d’évaluation et de mise en œuvre sont toutes liées entre elles.

– La phase sommative de l’évaluation comprend l’évaluation classique et intègre la composante sociale.


C’est ici que l’on évalue les efforts individuels et collectifs de l’élève. Cela nécessite une communication interclasse et un travail de groupe.

La structure d’une séance


Les trois étapes d’une séance sont : la prise de mains, la discussion et le retour au calme.

Dans cette phase, les élèves peuvent mettre leur corps à l’épreuve afin de se mettre en forme.
Pour échauffer les muscles et les articulations, il faut pratiquer une activité physique quelconque (comme courir, grimper ou sauter). Il n’est pas nécessaire d’échauffer les corps qui n’ont pas besoin de ce niveau de maturité.

Le but de la séance est de mettre les élèves dans un scénario d’apprentissage. La séance doit être suffisamment longue et liée à la circonstance de référence, Lorsque les activités touchent à leur fin, les élèves doivent commencer à se préparer pour leur retour en classe.


La séance se terminera par une brève conclusion au cours de laquelle les élèves feront part de leurs réflexions et des difficultés qu’ils ont rencontrées.
Le professeur des écoles doit également mentionner les réussites et les points à améliorer.

Préparation et organisation


La planification et la préparation d’un événement se déroulent en trois étapes :

– Les critères habituels doivent être respectés : il s’agit ici de fixer des objectifs spécifiques ou d’acquérir de nouvelles compétences. En outre, l’enseignant doit déterminer le but de l’activité et identifier les critères de réussite.

– La préparation du matériel : cette étape est critique et essentielle. Elle est cruciale pour la réussite du projet. Il incombe au directeur de l’école de s’assurer que les salles de classe sont disponibles et qu’elles conviennent aux activités prévues. Il faut également prévoir à l’avance la durée de la réunion et l’équipement nécessaire à la réussite de l’événement.

– Sécurité : la sécurité des élèves est une priorité absolue lorsqu’ils participent à des activités physiques. Pour ce faire, il faut avoir une compréhension complète des nombreux règlements qui régissent les diverses activités.

L’enseignant doit également savoir adapter sa charge en fonction de ses capacités. Certaines activités nécessitent une licence ou un certificat de l’État. L’encadrement doit inclure un rappel des règles de sécurité. Ils doivent également prendre leurs responsabilités avant les séances.

L’enseignant peut, par exemple, expliquer aux élèves qu’ils ne doivent pas nuire à leurs camarades et éviter de se faire du mal. Il est interdit de plonger sans l’autorisation du moniteur et les élèves doivent éviter de courir sur le bord de la piscine. Chaque participant doit attendre son tour et être patient jusqu’à ce que le coureur précédent ait terminé avant de pouvoir commencer la remontée.

L’étayage

Ici, l’objectif est de rassurer et de dynamiser les élèves. Le professeur des écoles a pour mission de motiver et d’orienter les élèves vers leurs objectifs. Il ne doit pas hésiter à donner un coup de main si la situation l’exige. Afin d’adapter son enseignement, il doit également tenir compte de l’actualité.

L’EPS à l’école

L’éducation physique et sportive a pour objectif d’améliorer la capacité des élèves à se mouvoir et leur pratique des activités physiques, sportives et artistiques. Cette matière contribue à l’épanouissement cognitif de l’élève.

Dans ce dernier cas, l’apprentissage commence par le corps et s’inscrit ensuite dans le cerveau.
L’EPS contribue au développement physique et émotionnel de l’élève. Au final, l’objectif est de former des citoyens bien formés, bien cultivés et capables de mener une vie exemplaire en toute indépendance.

Pour ce faire, l’EPS doit aider l’élève à développer et à mobiliser ses propres ressources afin qu’il puisse améliorer sa mobilité et devenir plus efficace.
De plus, la discipline oblige l’enfant à participer au processus d’apprentissage sans tenir compte de son niveau de pratique ou de sa condition physique.

Les objectifs de l’éducation physique et sportive

Les trois principaux objectifs de l’éducation physique et sportive sont les suivants :

– Développement et perfectionnement des capacités motrices, Instruction sur la santé et la sécurité,

Afin de réduire le risque de maladies cardiovasculaires et d’obésité chez les enfants, nous devons leur donner envie de faire de l’exercice.
En outre, l’EPS aide les enfants à mieux comprendre leur corps et à agir de manière responsable face aux dangers potentiels.
Ils doivent apprendre les gestes d’urgence des mains pendant les exercices.

– Autonomie et responsabilité dans l’éducation : l’élève doit mieux se connaître et mieux connaître les autres.
Il doit également apprendre à coopérer et à persévérer.
En outre, il doit être capable de s’adapter à un environnement diversifié et comprendre la notion de piège.
L’éducation physique et sportive vise également à inculquer le sens du civisme et le respect des règles de la collectivité.

Le temps de travail de l’EPS


Le cours d’EPS doit être planifié par le professeur de l’établissement de la manière suivante :

La durée des séances varie de 30 minutes à 45 minutes chaque jour.
A l’école primaire, les enfants doivent dépenser environ trois heures d’énergie par semaine, soit 108 heures par an.

Les objectifs de l’EPS


Les objectifs principaux de l’EPS sont le développement de quatre aptitudes :

L’athlétisme et la natation sont tous deux inclus dans la définition de la performance.

– La coopération et l’opposition individuelle et collective : conflits, échauffourées, jeux individuels et collectifs,

– L’adaptation des mouvements à différentes sortes d’environnements via la natation, les activités nautiques ou aquatiques, les activités de navigation ou les activités de slalom et de slalom,

La conceptualisation et l’exécution d’activités artistiques, expressives ou esthétiques.

Il peut s’agir de danse, d’acrobatie, de cirque, de fitness ou de formes plus traditionnelles de danse.

Pourquoi utiliser l’EPS à l’école ?


L’EPS à l’école a pour but d’apprendre aux élèves à se déplacer dans l’espace, dans le temps et sur des objets.
Cette discipline apprend également à ajuster son équilibre et son mouvement à différents environnements ou contraintes, à communiquer avec les autres par des actes expressifs ou artistiques, à collaborer, coopérer et s’opposer.

Il appartient donc à l’enseignant de créer une dynamique d’apprentissage à l’aide de diverses ressources organisées en plusieurs domaines.
Pour enseigner efficacement, l’enseignant doit comprendre les actions commerciales essentielles.
Il est également nécessaire de fournir des lieux de travail structurés et structurants et de mobiliser la langue.
Il est également nécessaire de promouvoir l’égalité des sexes et de prévoir des activités pour les filles et les garçons.

formations CRPE



Préparation CRPE: Tous savoir du système éducatif en 101 modules complets et détaillés.

Se concentrer sur les objets et l’espace qui les entoure.

Pour atteindre cet objectif, il faut utiliser les ressources éducatives pour mettre en œuvre un programme qui encourage l’enfant à fournir des efforts et à prendre plaisir à l’activité.
En outre, l’activité doit améliorer sa capacité à opérer dans le temps, l’espace et sur les objets.
A vélo, tout progresse à un rythme régulier1.

Adapter son équilibre et ses mouvements à des environnements et des circonstances variés

L’objectif ici est d’aider l’enfant à développer une variété de nouvelles façons de s’équilibrer et de se déplacer.
Ceci, afin d’être capable de s’adapter à des environnements variés tout en gardant un œil sur les dangers.

Communiquer avec les autres par des actes artistiques ou expressifs.

Les ressources éducatives doivent aider l’enfant à développer un imaginaire physique, sensuel et individualiste. Cela lui permettra de communiquer avec ses amis et sa famille par le biais d’actes artistiques ou expressifs.

Travailler ensemble, coopérer et s’opposer

Le but de cette activité est d’encourager les enfants à travailler ensemble, à coopérer et à s’engager dans des conflits individuels et collectifs afin de trouver des réponses ou des stratégies.
Tout doit être fait dans le respect des règles. Pour ce faire, l’enseignant d’une école fournit aux enfants des cadres qui les encouragent à apprécier le jeu et à y participer.

Ils doivent également interagir les uns avec les autres, travailler ensemble et jouer une variété de rôles complémentaires afin d’atteindre un objectif commun. En outre, les enfants doivent être capables d’élaborer leurs propres stratégies ou des stratégies de groupe pour contrer le plan d’un adversaire.

Pour encourager les enfants à s’efforcer d’obtenir le meilleur score possible, le jeu doit être de nature compétitive. Dans le même ordre d’idées, les enfants doivent s’engager dans des activités sur le corps de leurs camarades afin de contrer l’objectif d’un agresseur tout en protégeant leur propre intégrité et leur sécurité. Au lycée, les élèves apprennent à gérer la sécurité de l’école maternelle de l’établissement.

Diverses mesures éducatives et réglementaires sont prises pour que davantage d’élèves puissent apprendre à dormir en sécurité dès le début de leurs années préscolaires.
C’est dans l’intérêt du développement des compétences que sont inscrits les programmes d’éducation physique et sportive “savoir-nager” et “natation” de la maternelle au lycée.
À cette fin, une attestation de sécurité-navigation sera incluse dans le manuel scolaire de l’élève.

Les objectifs de l’EPS

L’EPS est un cours obligatoire qui s’applique à toutes les matières. L’objectif de l’éducation est de promouvoir un équilibre sain entre l’activité physique et mentale, afin que les élèves puissent mieux gérer leur stress et leur énergie.

De plus, l’éducation sert de complément à d’autres formes d’apprentissage : les enfants peuvent mieux comprendre des scénarios d’apprentissage qui sont encore dans le domaine de l’abstrait (faire ou percevoir un geste de la main avec tout le corps, etc.).

Conformément aux directives officielles, l’EPS se préoccupe également du développement d’activités qui varient selon l’âge et la classe. L’EPS a également pour objectif d’éduquer les gens à la santé et à la sécurité. Pour cela, l’enfant doit d’abord apprendre à aimer les activités physiques et se familiariser avec son propre corps. Face au péril, il doit aussi peser les risques et assumer ses responsabilités.

En outre, l’EPS vise à sensibiliser les élèves à l’importance de la responsabilité personnelle et de l’autonomie. Les enfants acquièrent à l’école des compétences telles que la coopération, le leadership, la persévérance et l’autonomie. Ils sont également capables de s’adapter à un environnement de travail diversifié. L’atteinte de l’un ou l’autre de ces objectifs est nécessaire à l’acquisition de solides bases en matière de vertus civiques.

L’organisation de l’EPS

Il faut 108 heures d’enseignement par semaine pour suivre le cours d’EPS, soit 3 heures par semaine pour les cycles 2 et 3. Le cycle 1 prévoit 30 à 45 minutes d’activités motrices quotidiennes. Les enfants doivent être capables d’exécuter et de se déplacer dans l’environnement, ainsi que sur des objets, grâce à ces activités. Le programme prévoit également des activités physiques et de natation.

Les enfants doivent être capables d’adapter leurs mouvements à toutes sortes d’environnements par le biais d’activités variées telles que la voile, le bateau, le kayak, l’escalade, le vélo, le roller et même la course d’orientation. Ils apprennent à travailler en équipe ou à s’affronter individuellement et collectivement dans des jeux de raquette et de lutte.

Comment gérer l’hétérogénéité ?

L’objectif de l’hétérogénéité est la cohésion et l’unité du groupe. Chaque enfant se développe à son propre rythme dans toutes les matières. Cette condition est d’autant plus exacerbée en EPS que les enfants n’ont pas les mêmes capacités motrices, tant sur le plan physique que psychologique. Certaines circonstances sont dues à des expériences personnelles, à des stéréotypes sociétaux ou même au statut social d’une personne.

Être capable de gérer les différences d’âge

Les différences entre les élèves en EPS peuvent être énormes, donnant l’impression qu’un élève ne mûrit pas assez vite. Même si l’élève est incapable de valider une certaine substance, cela ne signifie pas qu’il n’a pas progressé. L’évaluation peut se faire de différentes manières.

La différenciation peut être réalisée de diverses manières, notamment par l’utilisation de niveaux, en variant les contraintes d’espace et de temps, ou en variant le degré d’étayage. L’évaluation, quant à elle, doit avoir un but afin d’encourager l’élève à participer efficacement et à apprécier ses progrès.

Pour faire face à l’hétérogénéité, il faut d’abord reconnaître et ensuite accepter les différences dans les expériences de vie des gens. Cette approche permet à l’enseignant d’une école de promouvoir les valeurs de la citoyenneté auprès de ses élèves.

Le choix des conditions de travail

Le professeur des écoles a la possibilité de travailler de différentes manières :

– Organiser un grand groupe de personnes pour travailler sur un projet commun est un excellent moyen de mettre tout le monde d’accord. Lorsqu’on crée un niveau unique unique, les « différences » sont éliminées. Cet arrangement améliore la capacité à communiquer.

– Ateliers en petits groupes. On présente une liste de tâches qui doivent être accomplies dans un certain temps et dans un ordre précis. Les ateliers en petits groupes nécessitent une planification méticuleuse. Ils doivent être répétés plusieurs fois afin que l’enseignant puisse intervenir individuellement auprès de chaque élève. Ce type d’atelier nécessite l’établissement de directives opérationnelles et une explication claire des activités.

– Les groupes de confrontation : il s’agit d’un atelier de discussion sur des points de vue variés qui favorisent l’interactivité. Les activités du groupe sont évaluées par les élèves.

– Les groupes d’inter-évaluation : cette activité permet aux enfants de s’adapter aux critères d’évaluation auxquels ils sont soumis. Le rôle de l’enseignant est de veiller à la sécurité et au bien-être des élèves.

– Les groupes de besoins : l’objectif est de permettre aux enfants marginalisés de s’exprimer et de grandir en se concentrant sur des besoins communs. Cependant, les activités sont limitées dans le temps afin que chacun puisse trouver sa place dans le groupe.

– Le parcours consiste en une série d’actes qui doivent être réalisés dans l’ordre. Le parcours doit être mûrement réfléchi et construit autour d’une série d’activités motrices coordonnées. L’évaluation peut être difficile, mais l’atelier permet de s’initier à la gestion de l’espace de la classe en maternelle.

L’élève a certains besoins.

Les élèves ayant des besoins éducatifs particuliers (SEN) sont ceux qui présentent des handicaps importants qui les empêchent d’apprendre au même rythme que les camarades de leur âge.

L’incapacité et la dispense

L’objectif est ici de les réunir, en tenant compte de leurs différences, afin que chacun puisse progresser en fonction de ses propres capacités.

Toutefois, un examen médical est nécessaire pour vérifier leur incapacité.

Les dispensés et les non préparés constituent les deux groupes d’élèves pour ces étudiants.

L’inaptitude

Lorsqu’un élève est dans l’incapacité d’effectuer correctement l’EPS, le milieu médical doit être prévenu. Elle peut être totale ou partielle, à long terme ou à court terme. Un certificat médical est nécessaire pour prouver l’inaptitude. C’est au professeur des écoles d’adapter ses cours aux besoins de chaque élève et de lui permettre de bénéficier d’activités physiques jusqu’à sa guérison.

La dispense peut être donnée par l’enseignant de l’école ou le chef d’établissement. Ce n’est que si l’enfant est totalement incapable de s’adapter qu’il est libéré. Dans ce cas, il n’est pas tenu de participer à la procédure. Toutefois, celui qui a été jugé incapable peut concilier son inadaptation avec une activité physique.

Les activités lui permettent d’entretenir ses ressources physiques afin de compenser celles qui lui font défaut. En plus de l’aider à résoudre certains de ses problèmes, l’EPS lui permet de mieux comprendre qui il est. Un enfant peut brûler des calories et dépenser de l’énergie avec l’aide de l’EPS pour éviter de prendre du poids. L’épreuve lui permet également d’affiner ses capacités cardiovasculaires.

La pratique de la marche active en remplacement ou en complément de la course à pied permet de s’intégrer. Les occupants des deux roues des fauteuils roulants sont présentés les uns aux autres. Quelles que soient leurs capacités, les enfants ont les mêmes besoins fondamentaux que n’importe quel autre enfant : bouger, partager, se défier. Cependant, il faut les tenir fermement afin qu’ils ne se sentent pas inférieurs ou diminués par rapport aux autres.

Les enfants asthmatiques

Les enfants ayant des besoins particuliers, notamment les asthmatiques, sont inclus. Les symptômes de leur maladie se manifestent par la toxine, les sifflements dans l’urine, l’essoufflement ou la suppression de l’urine. Si l’élève fait une crise mineure pendant qu’il pratique une activité, il doit s’arrêter et consulter un médecin. En plus d’alerter les parents, les enseignants de l’école doivent également appeler une assistance médicale.

Toutefois, si la crise semble s’aggraver, il est peu probable que l’élève s’absente de l’école pour se faire soigner. Si tel est le cas, le directeur de l’école doit convoquer les sapeurs-pompiers. En attendant l’arrivée des secours, l’enseignant doit l’aider en respirant lentement avec lui. Le traitement doit être répété si nécessaire.

Si un élève présente des signes de crise grave, tels que des lèvres bleues et des pensées confuses, le professeur doit immédiatement contacter le SAMU. Il doit également superviser son propre traitement et éviter de le laisser se débrouiller seul.

Pour les enfants asthmatiques, le professeur doit leur proposer une activité adaptée à leurs capacités. Avant la séance, il doit faire une remise à niveau de ses connaissances en matière d’amour. En outre, ces enfants doivent évoluer à un rythme régulier et fournir des efforts par petites touches.

Le professeur peut les convoquer pour qu’ils participent de leur propre chef. Il doit également les encourager à boire et à prendre une grande respiration pendant qu’ils sont engagés dans leurs activités. En plus d’enseigner, le rôle du professeur est d’encourager les élèves à pratiquer. Tous les élèves asthmatiques, y compris ceux qui pratiquent des sports d’équipe, doivent éviter les longues promenades.

Les enfants obèses

Les enfants obèses ont également des besoins particuliers que le professeur d’éducation physique doit garder à l’esprit tout au long de la séance d’entraînement. Ces enfants ont tendance à suffoquer pour un rien. De plus, ils sont en proie à un état de désarroi, d’épuisement et de manque de motivation. Ils ont souvent une mauvaise opinion d’eux-mêmes, que l’enseignant doit s’efforcer de corriger.

En raison des défauts qu’ils perçoivent, ils ont tendance à fuir la pratique du sport. Par exemple, une démonstration ou la taille des dossards devraient être prises en considération par l’enseignant lorsqu’il s’adresse aux élèves. C’est le rôle du professeur de jouer avec leur psychologie en les encourageant à aimer le sport qu’il leur enseigne. Avant toute chose, il doit restaurer sa confiance en eux en tant qu’individus.

formations CRPE



Préparation CRPE: Tous savoir du système éducatif en 101 modules complets et détaillés (fiches + audio).

L’EPS et la sécurité des élèves sont de la plus haute importance.

L’utilisation de l’EPS doit respecter strictement les normes de sécurité. Avant toute chose, le professeur des écoles doit s’assurer que le système de sécurité de l’installation sportive est disponible. En outre, il doit veiller à la sécurité des élèves pendant la séance. Le système de sécurité comprend :


– Les outils nécessaires. Peu importe que vous soyez dans un gymnase ou une piscine, l’utilisation publique des équipements et des installations est réglementée. D’une part, l’arrondissement ou la municipalité est responsable de la conception, de la construction et de l’entretien de ces installations.

Lorsqu’il s’agit de déplacements, avant chaque cours, l’enseignant de l’école doit rechercher les meilleurs moyens d’acheminer les élèves vers et depuis leur lieu de travail. Il doit garder une trace de l’itinéraire, du mode de transport et de l’encadrement. En cas d’accident ou d’incident, il doit également avoir un plan en place.

– Les vestiaires. Le professeur des écoles doit également limiter le temps passé dans les vestiaires.

Ainsi, il doit être prêt à agir en cas de bagarre.

– Le matériel utilisé. Le local doit comporter des équipements de sécurité et des équipements d’entraînement. Ils doivent être bien entretenus et répondre aux normes. Les défectuosités doivent être signalées à tout moment.

– L’établissement d’un calendrier des rencontres. Les activités doivent être adaptées au niveau des élèves, et l’enseignant doit veiller à ce que les mandats soient respectés. Les élèves doivent également avoir une bonne compréhension du fonctionnement. Les activités prévues tiennent compte des nombreuses différences entre les élèves : âge, poids, taille, morphologie, handicap, etc. Il est possible que cette activité nécessite l’aide d’un professeur extérieur. Celui-ci doit être agréé par l’IA-DASEN. Il s’agit d’une décision individuelle qui ne peut être utilisée en groupe…

APSA Danse

L’APSA danse intègre plusieurs danses qui se déroulent dans un milieu stable. Cette activité artistique demande la création et la communication en vue de susciter de l’émotion de la part du public. Il s’agit pour les apprenants d’apprendre à accepter le regard des autres dans un but artistique. Cela implique beaucoup d’exigences techniques. La danse est soumise à plusieurs influences artistiques que sont la musique, la sculpture, la peinture, etc. La danse permet d’exprimer corporellement seul ou en groupe, des sentiments, des images, etc. C’est une manière de communiquer aux autres ses sentiments et ses émotions. En dansant, on s’exprime librement ou en suivant certains rythmes et avec des supports variés. C’est aussi l’art de faire des actions acrobatiques qui mettent en jeu l’équilibre et qui a un caractère purement esthétique.

Présentation de l’APSA

L’APSA danse est une activité de communication à travers le corps et soumise au regard du public. La performance est un objectif commun et individuel. Il est essentiel que les élèves prennent plaisir à danser et que le public perçoive les émotions dégagées dans la danse. La danse implique plusieurs enjeux. En dansant, l’élève apprend à gérer son corps dans l’espace de danse. Il doit aussi maîtriser les situations d’équilibre et savoir faire une relation entre la gestuelle et la musique. En dansant, l’élève exécute aussi des mouvements avec une ou plusieurs parties de son corps et apprend à coordonner ses gestes. Sur le plan socio-affectif, la danse apprend à l’élève à gérer ses émotions et à les exprimer par son corps. Il apprend aussi à accepter le regard des autres et à construire un projet artistique commun. Sur le plan cognitif, l’élève apprend à s’adapter au groupe et à concilier ses capacités expressives et cognitives. Le professeur de son coté doit instaurer un climat de confiance et de bienveillance pour emmener les enfants à accepter de s’exposer au regard des autres.

APSA Athlétisme

D’une manière générale, l’athlétisme est une activité de performance motrice. C’est un ensemble d’épreuves sportive qui demande beaucoup d’énergie et qui se déroule dans un milieu donné avec ou sans du matérielle. Par contre, l’athlétisme à l’école a pour but de produire, entretenir, restituer et utiliser d’une manière optimale, de l’énergie afin de la transmettre au corps ou au matériel. Cette énergie dégagée doit permettre d’atteindre des records dans les différentes disciplines : saut en longueur ou en hauteur, course, etc.

Les activités d’athlétisme doivent être adaptées aux aptitudes des élèves et à leurs ressources motrices. En maternelle, la discipline permet l’exploration et le développement des ressources motrices dans des environnements variés. Au cycle 2, les activités consistent en un enchaînement d’actions simples qui visent à la continuité des trajets moteurs. Elles permettent aussi aux élèves de créer de l’énergie en cherchant et en utilisant ses tensions musculaires.

Des précautions doivent être prises en compte avant, pendant et après la séance. Avant les séances, le professeur doit présenter les situations aux élèves en leur donnant les consignes et en présentant les situations. Pendant la séance, les enfants sont associés à l’emménagement de l’espace de travail. Il doit être prévu un temps maximum pour toutes les activités et les échauffements adaptés aux situations des élèves. Le professeur doit aussi s’assurer que les consignes sont bien comprises et respectées, notamment les consignes de sécurité. Il doit également permettre aux élèves de jouer les différents rôles pour une meilleure interactivité.

APSA natation

Les enfants, à travers la pratique d’activités physiques libres ou guidées dans des milieux variés, développent leurs capacités motrices dans les différentes activités : courir, ramper, sauter, rouler, glisser, grimper, nager, etc. Ils améliorent aussi leur équilibre, leur préhension et apprennent à manipuler (agiter, tirer, pousser), à projeter ou à réceptionner des objets.

Les différentes activités sont menées de telle sorte à amener les enfants à avoir une image orientée vers leur propre corps. Ils peuvent distinguer ce qui se trouve devant ou derrière eux. Ils peuvent aussi distinguer tout ce qui est à leur droite ou à leur gauche, proche ou loin, au-dessus ou au-dessous d’eux. En même temps, ils apprennent à suivre le parcours établi par leur professeur. Ils peuvent aussi apprendre à tracer leur propre parcours et à le respecter.

Le but de l’APSA est d’apprendre aux enfants à nager en toute sécurité et en autonomie. La natation, est une activité qui remet en cause des principes du comportement humain que sont : l’équilibre, l’équilibre statique, la verticalité, la respiration, la propulsion, l’équilibre dynamique, etc.

L’encadrement de la natation est assuré par l’enseignant qui est le garant de la sécurité et de la pédagogie. Dans le cas des travaux en groupe, d’autres intervenants peuvent être responsabilisés pour l’encadrement. L’encadrement peut également être confiés à des professionnels qualifiés ayant un agrément de l’IA. Il s’agit généralement d’éducateurs sportifs avec un diplôme de maître-nageur. Ceux-ci peuvent assister l’enseignant et apporter leur compétence technique dans l’enseignement de la natation. Ils peuvent aussi s’occuper d’un groupe d’élèves.

Dispositions pratiques

Avant la séance, le professeur doit s’assurer que certaines conditions sont remplies pour la sécurité des élèves. Il doit avoir 4m² de plan d’eau par élève présent dans l’eau. Celle-ci doit être à bonne température et procurer une sensation de confort thermique. Par ailleurs, les espaces aux élèves doivent être clairement délimités. Si l’activité se déroule dans un plan d’eau ouvert, une autorisation de l’IA est nécessaire.

Sécurité spécifique à la piscine

Le professeur des écoles doit respecter certaines règles de sécurité qui sont spécifiques à la piscine. Il s’agit notamment de :

• Compter les élèves avant qu’ils n’entrent dans l’eau. Ils sont comptés dans l’eau de même qu’à la sortie de l’eau,

• Il ne doit pas laisser les élèves courir sur le bord de la piscine,

• Tous les enfants doivent être placés devant lui afin qu’ils les voient tous en temps réel,

• Il ne doit pas avoir trop de matériel sur le bord de la piscine. A la fin de la séance, tout doit être rangé,

• Eviter de dramatiser les incidents ou les petits accidents. Au contraire, il doit toujours encourager les élèves,

• Les mêmes intervenants doivent être toujours privilégiés.

Le professeur doit programmer 30 séances de 30 à 45 minutes de natation pour les trois cycles. A la sortie du primaire, les élèves doivent savoir nager sur trente mètres sans appui. Ils savent aussi plonger, s’immerger et se laisser flotter. Ils peuvent aussi faire un sur place d’environ 10 secondes avant de rejoindre le bord.

Pendant les séances, tous les enfants doivent prendre part aux activités et progresser. Ils doivent également être évalués. Chaque séance doit être préparée par l’enseignant et le maitre-nageur.

Quelques règles de natation

Comme le rappel la circulaire de juillet 2004, la natation est une priorité nationale. Elle est inscrite dans le socle commun de connaissances et de compétences. L’apprentissage de la natation se fait progressivement pendant les trois cycles. Les connaissances et les compétences acquises sont évaluées au palier 1,2 et 3. Les évaluations sont consignées dans un livret personnel de compétences.

Programmation du cours de natation :

Il est prévu 30 séances réparties sur les 3 cycles. Il est possible d’ajouter 10 séances supplémentaires au cycle 3. Chaque cycle comprend 1 séance hebdomadaire qui peut monter à 4 séances hebdomadaires si c’est possible. Les séances dans l’eau durent de 30 à 40 minutes.

En maternelle, l’encadrement est assuré par le professeur et 2 adultes bénévoles et agréés. Si l’effectif ne dépasse pas 12 élèves, ils sont encadrés par le professeur et 1 adulte bénévole et agréé. La même règle s’applique au cours élémentaire, l’effectif maximum est de 12 élèves encadrés par le professeur et un adulte.

Rôle et responsabilité

Le professeur des écoles doit adapter son organisation au dispositif de sécurité des élèves. L’enseignement doit être progressif et structuré. Il est du ressort du professeur des écoles de s’assurer que tous les intervenants respectent le dispositif de sécurité des élèves et l’ensemble de l’organisation en général. La surveillance est assurée par un maître-nageur sauveteur. Le bassin doit avoir une surface de 4m² par élève et la température doit procurer un confort thermique aux enfants.

Les espaces des élèves doivent être clairement délimités pour éviter toute confusion.

Informations sur les jeux collectifs.

Les jeux collectifs se définissent comme des activités qui mettent en confrontation deux équipes sur un espace délimité. Ces jeux se déroulent dans un temps imparti et dans le respect des règles fixées. Les jeux collectifs visent à développer plusieurs compétences chez les élèves : la coopération et l’opposition individuelle ou collective. Il s’agit pour les enfants d’apprendre à collaborer, coopérer et s’opposer. Ces jeux demandent la mobilisation de plusieurs ressources de la part des enfants. Au niveau moteur, ils devront travailler leur équilibre, leur adresse, leur vitesse et leur coordination. Sur le plan cognitif, ils devront apprendre à vite agir et vite réagir. Ils doivent aussi apprendre à effectuer des choix stratégiques et respecter les règles. Au niveau social, ils apprennent à se contrôler, à coopérer et à élaborer des plans. La finalité des jeux collectifs est d’emmener les élèves à accepter de jouer avec ou contre les autres et de savoir respecter les règles. Ils acquièrent aussi le sens du partage, de la coopération et de l’opposition. Ils apprennent aussi à élaborer des stratégies efficaces pour faire gagner leur équipe.

Connaissances scientifiques sur le corps

La course longue à l’école permet aux enfants d’avoir une bonne connaissance scientifique de leur corps. Le but des courses au cycle 1, est de faire courir les enfants pendant longtemps. Ils apprendront ainsi à adapter leurs déplacements à des contraintes et des environnements variés. A la fin du cycle, ils auront développé leurs capacités motrices à travers les différents déplacements. Au cycle 2, le but sera de les faire courir plus longtemps et de façon régulière pour qu’ils aient une aisance de respiration. La finalité des courses longues, est de permettre aux élèves en classe de CP à développer le sens de l’effort et d’accepter les contraintes. Ils apprennent aussi à gérer leur course en se servant des arrêts selon leurs capacités. Ils peuvent aussi courir plus longtemps à une allure régulière et à se doter des conditions de récupération active. Les enfants à la fin du CE savent récupérer en marchant et à gérer leur course. Grace à cette discipline, les enfants à la sortie du cycle 3 peuvent courir de 8 à 15 minutes de façon régulière et selon leurs capacités. A la fin de ce cycle, de nombreuses capacités seront développées comme améliorer leur foulée et contrôler leur respiration afin d’augmenter leur performance. Ils peuvent également ajuster leurs foulées à celles de leurs partenaires dans le cas des courses à plusieurs (courses collectives).

L’éducation physique et sportive à l’école primaire vise au développement des capacités motrices des enfants à travers des activités physiques sportives et artistiques. L’EPS participe grandement à l’éducation à la santé des enfants en leur permettant de bien connaître leur corps. L’EPS vise aussi une éducation à la sécurité à travers les prises de risques calculées. Cette discipline apprend aux enfants à être autonomes et responsables en leur faisant accéder à des valeurs sociales et morales comme le respect de soi et d’autrui ainsi que le respect des règles. L’EPS est la première partie de l’épreuve orale au CRPE. Elle est notée sur 20 avec un coefficient 2. L’épreuve vise surtout à s’assurer des capacités du futur enseignant à mener le cours d’EPS et à assurer la sécurité des enfants.

CRPE EPS: Les sujets d’EPS au CRPE

Vous recherchez les annales du CRPE en EPS? Vous souhaitez obtenir des informations sur les sujets d’EPS? Vous voulez vous préparer au mieux à l’épreuve d’EPS? Téléchargez immédiatement les sujets de l’académie de Nice afin de savoir ce qu’on attend de vous durant cette épreuve. Vous pourrez alors commencer une préparation efficace.

Si vous souhaitez partager avec nous les corrigés de vos sujets et en faire profiter au plus grand nombre sur la page, vous pouvez nous les envoyer directement par mail en cliquant sur le lien contact en bas de la page. Nous nous ferons un plaisir de mettre en avant votre travail.

pdf
Sujets CRPE EPS

formations CRPE



Préparation CRPE: Tous savoir du système éducatif en 101 modules complets et détaillés (fiches + audio).