l'évaluation à l'école primaire

Comment faire une évaluation en milieu scolaire?

La transmission du savoir est un processus assez complexe et exigeant, surtout de la part des parents. Ces derniers attendent des résultats satisfaisants aussi bien des enseignants que des enfants. Ces résultats sont la preuve que le personnel enseignant accomplit sa part de travail et que les enfants bénéficient des connaissances.

Cependant, les évaluations constituent les meilleurs moyens pour le système scolaire d’apprécier le niveau des enfants et des enseignants. En effet, le système éducatif a prévu un certain nombre d’outils qui permettent aux enseignants de s’évaluer, de corriger et d’adapter leurs méthodes de travail à leurs apprenants. Les évaluations permettent aussi d’identifier le niveau des élèves après les séances d’apprentissage. Elles peuvent être réalisées au début, au pendant ou à la fin d’une situation d’apprentissage.

Que savoir des évaluations ?

l'évaluation à l'école primaire

L’évaluation permet aux élèves de découvrir leur niveau de connaissance. Elle permet également aux enseignants d’apprécier le degré d’acquisition des connaissances transmises aux élèves. C’est un outil de mesure qui permet d’ajuster les enseignements et de faire progresser les apprenants selon des critères bien déterminés.

À travers les évaluations, l’enseignant parvient à mesurer son degré de responsabilité et d’implication dans l’exercice de ses fonctions d’éducateur.

Le rôle de l’évaluation

L’évaluation sert de baromètre aussi bien pour les enseignants que pour les apprenants. Elle permet de stimuler les élèves à s’appliquer dans les apprentissages et incite les enseignants à donner le meilleur d’eux-mêmes.

Les fonctions de l’évaluation dans le système scolaire

Les fonctions de l’évaluation se déclinent en trois points :

La fonction institutionnelle

Elle permet de justifier le niveau de connaissance d’un enfant, de faire des comparaisons entre les enfants et de prévenir les parents des situations concernant leurs enfants.

La fonction sociale

Elle permet d’établir et de préserver le tandem parent-enseignant en se servant du livre de correspondance dans lequel sont référencées les données de l’enfant.

La fonction didactique et pédagogique

Elle sert à apprécier le niveau de connaissance des élèves, à identifier les points sur lesquels il faut agir pour relever leur niveau et à reconnaître les efforts, à encourager les efforts et les progrès de ces derniers. Elle permet à l’enseignant d’évaluer la méthode d’enseignement utilisée et de la recadrer au besoin.

Par ailleurs, c’est un outil d’orientation pour les enfants, car elle permet de se situer dans le programme en cours d’exécution. Il s’agit d’un bilan de ce qui est fait et une ouverture sur ce qui reste à faire.

Les formes d’évaluation dans le système scolaire

Il existe plusieurs types d’évaluation dans le cadre scolaire. Elles peuvent se faire au début, pendant ou à la fin des situations d’apprentissage. Ainsi nous avons :

L’évaluation diagnostique

Elle est réalisée au début de la situation d’apprentissage. Elle permet d’apprécier et d’évaluer les prérequis des enfants.

L’évaluation sommative

Elle a lieu à la fin des séquences d’apprentissages. Elle permet de faire le bilan des connaissances transmises à l’aide d’un petit contrôle. Elle est peut-être sanctionnée par une note. Elle est souvent génératrice de stress pour les élèves.

L’évaluation critériée

Elle est faite sur des critères précis d’une situation d’apprentissage. Les critères sont préalablement établis. Ils représentent les repères dont on se sert les enseignants pour évaluer les apprenants. Elle est réalisée à la fin de situation d’apprentissage.

L’évaluation formative

Elle fait partie du déroulement de la compétence enseignée. L’enseignant dispose à cet effet de plusieurs moyens comme : les exercices, les entretiens ou les portfolios qui regroupent les productions réalisées au cours des séquences. Elle n’est pas notée, car elle sert d’orientation pour corriger les erreurs.

Par l’évaluation formative, l’élève reconnaît tout seul l’objectif de cette évaluation et se met en condition pour donner le meilleur de lui-même.

L’évaluation formative est la plus utilisée des méthodes d’évaluation de l’enseignement actives. Elle favorise l’adoption d’une technique d’enseignement.

L’évaluation formatrice

C’est une sorte de formation qui rend les élèves responsables des apprentissages. Elle permet d’établir préalablement les compétences à enseigner et oriente les élèves sur les moyens à utiliser pour parvenir à l’objectif de la situation d’apprentissage. Elle favorise une autoévaluation et une autorégulation au cours de son déroulement.

L’évaluation ciblée

Puisque l’enseignement ne se limite pas uniquement aux personnes bien portantes, les méthodes d’évaluation sont également applicables à tous les autres types d’enfants. Qu’ils soient dyslexiques, sourds ou malvoyants, une méthode d’évaluation est adaptée pour chacun d’eux. Ainsi, dans cette catégorie, on distingue :

L’évaluation pour les enfants dyslexiques

Ce mode d’évaluation est plus exigeant. Il demande plus de temps. Il nécessite la présence et l’assistance d’un adulte pour la relecture des consignes.

L’évaluation pour les élèves victimes de surdité

Lorsqu’il est question des exercices dont la consigne doit être lue par l’enseignant, le respect du mode de communication pour ce type d’apprenant doit être pris en compte. Il doit être appliqué selon le projet de scolarisation préalablement établi pour ces élèves.

L’évaluation des élèves malvoyants

L’évaluation des apprenants malvoyants demande une adaptation du personnel enseignant au handicap que présente l’enfant. Dans le cas d’espèce, on pourrait prévoir des écrits avec des caractères et tailles plus grandes afin de lui faciliter la lecture.

L’évaluation des dyspraxiques

Pour ce type d’élève qui présente des troubles très spécifiques, il faut leur éviter l’écriture, car elle peut être très fatigante. L’enfant doit donc se faire assister d’un adulte à qui il dictera les réponses. On pourrait également prévoir lui faire saisir ses réponses à l’aide d’un clavier. Il faut prévoir pour lui une copie bien aérée avec des textes courts et lui consacrer plus de temps qu’avec les autres apprenants.

L’appréciation par la note

Mettre une note sur une copie n’est plus une obligation pour l’enseignant. En effet, la note n’est plus le seul moyen permettant d’apprécier la production finale des enfants. Toutefois, la liberté est laissée au personnel enseignant de faire usage ou non de ce moyen d’appréciation des copies. Cependant, elle ne peut être supprimée au collège ni du primaire. Ainsi, il est toujours permis aux enseignants qui le souhaitent d’y recourir.

Les évaluations sont des outils de contrôle et de performance très utilisés dans le système scolaire. Il faudra néanmoins bien les préparer pour atteindre l’objectif.

>> Tout savoir sur le CRPE et réussir le concours

>> Qu’est-ce qu’il faut savoir sur l’EPS à l’école primaire?

MathiasCRPE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.