Blog - Préparer le CRPE

Découvre tous nos articles pour bien préparer le CRPE et mettre toutes les chances de ton côté. N’hésite pas à partager nos articles pour aider un maximum de personnes.

Comment réussir le CRPE et devenir professeur des écoles?

Réussite CRPE est un blog te permettant de préparer le CRPE en toute sérénité. Le métier de professeur des écoles et l’un des métiers les plus beaux du monde. Malheureusement pour y parvenir, tu devras réussir l’un des concours les plus difficiles et sélectifs de France.

Que vas-tu retrouver dans ce blog?

Nous souhaitons t’offrir ce qu’il se fait de mieux en la matière. C’est pour cette raison que nous te proposons plusieurs services te permettant d’avancer.

Tu pourras retrouver des articles de qualité directement sur le blog et différents programmes pour t’aider dans ta démarche.

Comment mettre toutes les chances de son côté pour réussir le concours de professeur des écoles?

Consulte nos dossiers exclusifs.

Quels sont les différents services

N’hésite pas à cliquer sur les différents liens.

Le blog

Tous les articles se trouvant sur le blog sont gratuits et accessibles à vie. Tu peux y accéder sans contre-partie. Si le cœur t’en dit, n’hésite pas de partager les articles sur les réseaux sociaux.

Les programmes

Nous te proposons des programmes te permettant d’atteindre tous tes objectifs. Il s’agit de formations complètes t’offrant tout ce dont tu as besoin pour réussir ton parcours professionnel.

Les coachings

Très prochainement, nous proposerons des coachings aux plus motivés d’entre-vous. Si tu es intéressé par la possibilité d’être formé par visioconférence, reste connecté sur notre page.

Réussir le CRPE

Nous te proposons une formation complète pour préparer l’oral du CRPE. Clique sur l’onglet “programmes” pour tout découvrir.

Ce que tu sauras grâce à nous

Si tu veux allez plus loin, n’hésite pas à consulter les différents onglets.

Répondre aux attentes des Inspecteurs
Faire face aux exigences

Le concours de professeur devient de plus en plus difficile chaque année. Les étudiants y sont mieux préparés et les inspecteurs deviennent plus exigeants.

Avancement
L'école et ses valeurs fondamentales
Tout maitriser sur les bouts des doigts

En tant que professeur des écoles, vous devrez absolument maitriser et véhiculer des valeurs fortes chaque jour.

Avancement
Comment enseigner et apprendre
Les méthodes et les techniques

Vous devez aussi connaitre et maitriser les bonnes techniques pour enseigner.

Avancement
L'école et son cadre
Des spécificités particulières

L’école est une institution complexe. Vous ne pouvez pas vous rendre au concours sans savoir cela.

Avancement

Ce que pensent nos clients de nos formations

Avis clients concernant nos formations

Les cours sont très synthétiques et très intéressants. Ils sont géniaux pour réviser le CRPE! Merci mille fois!

John

Merci pour ce cadeau! J’en suis ravie. Les cours sont clairs, concis et vont m’aider à obtenir ce concours! Merci.

Elise

L’offre est claire et complète! C’est un bon support pour réussir le CRPE! Merci encore pour tout!

Samuel

Qu’est-ce qu’un professeur des écoles ?

Aussi appelé instituteur, le professeur des écoles est un membre du corps enseignant qui s’occupe de la formation académique des enfants du cours primaire. C’est lui qui leur inculque les notions telles que la lecture, l’écriture, le dessin ainsi que les activités physiques. De la maternelle au CM2, il accompagne les enfants durant tout leur cursus scolaire élémentaire.

Acteur incontournable dans la transmission de la connaissance aux tout petits, le professeur des écoles joue un rôle essentiel dans l’enseignement. Enseignant au premier degré, il est leur prise de contact avec le système éducatif.

Si votre rêve est d’appartenir à ce noble corps, vous êtes ici à la bonne adresse pour découvrir tout ce qu’il y a à savoir sur le métier. Vous trouverez toutes les informations utiles qui mettront en lumière vos points d’ombres. Continuez à lire pour en savoir plus.

Les missions du professeur des écoles

CRPE

Les principales missions du professeur des écoles sont d’apprendre aux enfants l’écriture, la lecture, les notions de base des mathématiques et davantage. Même s’il doit globalement inculquer aux enfants ces notions, il faut préciser que cela va bien au-delà. Il donne aux enfants l’amour de la connaissance tout en partageant avec eux des liens privilégiés.

Il doit mettre l’accent sur un rapport positif pour l’apprentissage. Il inculque à ses écoliers beaucoup de fondements qui devront les suivre tout au long de leurs études, et même au-delà, dans la vie active. Nombreuses sont ces personnes qui, arrivées à l’âge adulte, affirment avoir été marquées par un de leurs enseignants du cours primaire. Ces enseignants laissent dans le cœur de leurs élèves une empreinte indélébile qui les marque à vie.

Le métier n’est pas aujourd’hui ce qu’il était autrefois. Au fil du temps, il s’est vu modernisé. L’enseignant peut se servir d’outils technologiques et interactifs afin de permettre une transmission plus confortable des notions.

Ce n’est pas seulement donner des leçons, c’est aussi faire en sorte de planter des graines dans l’esprit des enfants. Ces graines poussent et deviennent le fondement de toute une vie. Un véritable enseignant est un porteur d’idées, il est la racine même du savoir des enfants. De la même manière qu’un arbre doit sa force et sa robustesse à ses racines, l’élève doit tout son savoir, aux notions transmises par son professeur des écoles.

Un métier important

C’est dire là toute l’importance que revêt le métier d’instituteur. Il appartient au professeur des écoles de donner à ses élèves un apprentissage complet. Il ne se contente donc pas de juste instruire sur un sujet de base. Les notions transmises appartiennent à un champ très vaste. La variété dans les sujets qu’ils abordent est de rigueur.

Il donne vie au programme afin d’insuffler une certaine soif de connaissance de nature à initier à l’apprentissage constant. La mission de l’instituteur est d’inspirer les plus jeunes, de les familiariser avec l’amour du travail opiniâtre et bien fait. Concrètement, en quoi consiste le métier de professeur des écoles ?

En quoi consiste le métier ?

Le métier d’enseignant des écoles requiert de nombreuses aptitudes. Il s’agit principalement de la pédagogie, la passion, la polyvalence, la créativité, et surtout l’écoute. Ces aptitudes font partie dans leur ensemble du quotidien d’un professeur des écoles.

La pédagogie est l’essence même du métier. C’est la notion la plus élémentaire du parfait enseignant. Pour que l’enfant assimile mieux les connaissances, l’enseignant doit créer une atmosphère qui le facilite.

Il doit trouver la bonne formule qui s’adapte aussi bien à l’ensemble des élèves et aux cas les plus spécifiques. Le bon pédagogue sait se mettre à la place de ses élèves et s’adapte à son niveau pour susciter l’intérêt des leçons.

Sur la base du programme en vigueur, l’enseignant doit trouver la meilleure méthodologie pour se faire plus facilement comprendre de chaque élève.

La raison pour laquelle la passion est importante dans le métier, c’est qu’elle seule fait naitre aux apprenants la soif du savoir. Plus l’enseignant est passionné en dispensant ses cours, et plus l’enfant sera intéressé, voire conquis. Que ce soit son intérêt porté aux disciplines ou son amour pour le métier, il doit susciter l’envie d’apprendre.

La polyvalence

La polyvalence dans le cadre de l’enseignement primaire suppose le pouvoir particulier de connecter entre elles les disciplines au programme. La pluridisciplinarité de l’enseignement induit pour l’instituteur une certaine interdisciplinarité.

Ce n’est pas se borner à aligner fastidieusement les disciplines. Il s’agit bien au contraire de créer subtilement entre elles un lien. L’enfant doit considérer les notions transmises dans leur ensemble, dans leur globalité, et non distinctement.

C’est à l’enseignant de trouver la formule idéale qui permet d’atteindre cet idéal. La polyvalence apparaît de ce fait comme une qualité exigeante pour l’enseignant. Il doit jouir d’une expertise approfondie de chaque matière enseignée.

La polyvalence de l’instituteur appelle à sa créativité. Le bon instituteur au quotidien se doit d’être créatif et donc faire preuve d’une grande imagination. Grâce à la créativité, il est en accord avec son temps et s’adapte à l’évolution des évènements.

Il y a plusieurs manières d’apprendre et c’est la créativité qui donne la possibilité d’exploiter de nouvelles méthodes didactiques. Il convient dans ce cas de mettre l’accent sur le fond davantage que sur la forme. Du moment que l’objectif est atteint, il est toujours bon de chercher à découvrir d’autres moyens de transmission du programme des études.

Comment bien faire ?

L’enseignant ne doit pas se contenter de dicter à longueur de journée ses notions aux apprenants. L’enseignement n’est pas juste une diffusion à sens unique de leçons. Cela va bien plus loin encore. Autant il se doit de communiquer, autant il doit écouter. Aller au-delà de l’apparent et s’intéresser aux besoins et problèmes de ses élèves. Il ne saurait réussir à impacter le plus grand nombre d’élèves sans comprendre ce qui se cache derrière certaines lacunes ou difficultés. C’est pourquoi le sens de l’écoute est au cœur du métier.

Il doit être une aptitude que chaque enseignant se doit de développer. Être à l’écoute de ses apprenants, c’est développer aussi l’écoute active. Le plus tôt possible, il faut les familiariser avec cette qualité. Ils gagnent ainsi en confiance et se confient plus volontiers à leur enseignant.

Enfin, l’enseignant doit être un modèle pour ses élèves. Il incarne tout l’appareil éducatif. Il doit être un modèle pour ses apprenants. Il doit mettre en application les valeurs qu’il souhaite leur inculquer.

L’école maternelle

 
CRPE

L’école maternelle se subdivise en trois sections à savoir :

  • La petite section,

  • La moyenne section et

  • la grande section.

Étape incontournable du cursus des enfants, c’est au cours de la maternelle que le goût de l’école est transmis aux élèves. Il y apprend les prémices d’un savoir qui se construit petit à petit au fil des classes. Il apprend également à s’intégrer et s’épanouir au milieu de ses camarades. Pour y arriver, l’enseignant doit aider l’enfant à bien s’exprimer et à s’émerveiller du monde qui l’entoure.

L’école élémentaire

L’école élémentaire quant à elle commence au CP et se termine au CM2. Elle comprend deux cycles :

  • le cycle 2 qui comprend le CP, CE1 et CE2

  • le cycle 3 qui comprend le CM1 et le CM2.

Au niveau de l’enseignement élémentaire, la priorité est donnée aux enseignants de faciliter l’accès aux outils fondamentaux de connaissance.

Le quotidien du professeur des écoles

Le professeur des écoles apprend à ses écoliers les bases de l’écriture, de la lecture, des calculs et toutes les disciplines académiques telles que l’histoire-géographie, les sciences, et dans une certaine mesure, la culture générale. Le point d’ancrage de l’apprenant lui permettant d’atteindre les études secondaires.

En suivant le programme validé par son ministère de tutelle, c’est lui qui transmet aux plus petits les principes éducatifs. Puisque les enfants ont chacun un rythme d’apprentissage différent, le professeur des écoles est appelé à dire et répéter les leçons inlassablement. Ne dit-on pas que la répétition est pédagogique ?

C’est un métier qui peut être épuisant au quotidien. Sans une réelle vocation, il n’est pas du tout évident d’expliquer patiemment des tables de multiplication, la lecture, la grammaire, la conjugaison, l’orthographe à des élèves qui ne sont pas tous aussi dociles qu’on le voudrait bien. Le quotidien peut être éprouvant, amusant, galvanisant, impressionnant en fonction des jours et des circonstances. Ce n’est pas du tout facile d’être dans la peau d’un enseignant.

Les tâches de l’enseignant sont nombreuses.

  • Il doit élaborer un plan de formation quotidien, en conformité avec le programme en vigueur ;

  • Chaque jour, il doit aussi préparer les différents modules des cours qu’il devra dispenser aux enfants sous sa responsabilité ;

  • En se basant sur des supports pédagogiques autorisés, il peut organiser des activités facilitant la transmission des notions. Il a la possibilité d’adapter chaque support au besoin des élèves ;

  • Il instaure dans sa classe et au sein de ses apprenants la discipline et la bienveillance entre les élèves ;

  • Il organise et conduit les activités culturelles, artistiques et sportives de la classe,

  • Il élabore ses fiches de cours et donne des devoirs de classe ;

  • Il évalue, note et constate la progression de chacun de ses élèves.

  • Il identifie les forces et les faiblesses, mais également les aptitudes des élèves ;

  • Il a sous sa responsabilité la sécurité des enfants tout le temps qu’ils sont sous sa garde ;

  • Il s’occupe de préparer les réunions avec les parents d’élèves ayant pour but d’aborder la question de la progression des enfants. Il doit également notifier le moindre souci, s’il le constate.

  • Il doit être présent durant tout type de rencontres qui s’inscrivent dans le cadre pédagogique de son école ou établissement, etc.

Le quotidien avec les parents : pas toujours évident

CRPE

Les rapports entre les professeurs des écoles et les parents d’élève en France peuvent sembler problématiques. En effet, il existe une certaine incompréhension réciproque qui entraîne la conflictualité entre deux parties, qui devraient plutôt collaborer pour le bien des enfants.

On constate que, dans l’exercice de leurs fonctions, les rapports tendent à opposer les parents aux professeurs, plutôt que de les rapprocher. Lorsque les enfants sont issus de milieux difficiles et défavorisés par exemple, les parents soupçonnent les instituteurs de les rendre responsables d’un certain laxisme.

Lorsqu’au contraire, ils seraient issus des milieux plus favorisés, leur interférence dans la formation académique des enfants ne serait pas au goût des maîtres et des maîtresses. Dans tous les cas de figure, il faut constater qu’il est difficile pour l’école de préserver un partenariat parents-enseignants apaisé.

C’est pourtant une nécessité puisqu’il faut impérativement trouver le meilleur équilibre entre la vie scolaire de l’enfant et sa vie sociale et familiale. Le professeur des écoles doit donc respecter aussi bien l’enfant que son appartenance sociale et familiale. Il n’est pas possible que l’école se substitue complètement aux familles.

Il ressort de tout ceci que les parents ne doivent en aucun cas être exclus de l’éducation de leurs enfants. Les parents étant des acteurs centraux dans la culture scolaire de leurs enfants, les enseignants doivent comprendre que mieux ils s’entendront et plus le rendement de l’enfant sera meilleur.

C’est un idéal difficile à atteindre puisqu’en dépit de tout, l’enseignant doit conserver une certaine autonomie et une marge de manœuvre, puisque tout compte fait c’est lui le professionnel. L’idéal serait que les parents soutiennent les efforts des enseignants. Le meilleur moyen d’attendre cet idéal reste et demeure le dialogue entre parents d’élèves et professeurs des écoles.

Les horaires de l’enseignant et son temps de travail

L’enseignement primaire au quotidien n’est pas de tout repos.  Il enseigne chaque jour ouvrable aux enfants de 2 à 12 ans. Sa journée à l’école débute à 8H30 et se termine à 16H30 au plus tard (sans compter les heures de réunion). Attention, toutes les écoles n’affichent pas les mêmes horaires. Pourtant, une fois rentré, le travail ne s’achève pas pour autant. Il doit tenir un rythme soutenu qui n’est pas toujours évident.

Concrètement, comment se déroule la journée d’un professeur des écoles ? Même si chaque journée du quotidien d’un enseignant primaire est unique, voici à peu près comment cela se passe.

Dès 8H30, c’est l’heure pour les enfants d’entrer dans leur salle de classe. Pourtant, l’enseignant est déjà en salle bien avant pour suivre leur entrée en salle. Chaque instituteur a la possibilité de donner sa touche personnelle pour rendre plus dynamique et conviviale cette entrée dans la salle.

Cette personnalisation apparaît comme des petits rituels auxquels les enfants s’identifient avec leur enseignant. C’est un moment privilégié et important de la journée. En effet, il permet de démarrer l’apprentissage sur le bon pied.

Pour illustrer le propos

À titre d’exemple, il y a le bonjour du lundi. Très plébiscité aux États-Unis, ce rituel qui est devenu viral grâce aux réseaux sociaux a fait le tour du monde. De plus en plus de maîtres et maîtresses des écoles l’adoptent afin de mieux jauger de l’humeur des tout petits.

Le principe du bonjour matinal est simple : en entrant dans la salle, l’enfant choisit entre 4 options, la façon dont il souhaite dire bonjour à son enseignant. Ce dernier a ainsi une idée de son état d’esprit. Très créative, cette méthode aide à démarrer la journée dans une ambiance chaleureuse.

Après le bonjour, en fonction du planning choisi par l’enseignant, les cours débutent par une des disciplines au programme. À 9h45 sonne l’heure de la récréation, une petite pause pour l’enseignant avant la poursuite des cours. C’est souvent le moment pour organiser le reste de la journée. Tout le long de cette journée, l’enseignant doit réussir à alterner complicité et autorité en fonction des circonstances.

À 11h30, c’est la fin de la première partie de la journée. Certains élèves rentrent chez eux tandis que les autres déjeunent à la cantine. En ce qui concerne l’enseignant, il rejoint ses pairs dans la salle commune pour partager quelques instants dans une ambiance agréables et reposante. Les enseignants peuvent partager leurs expériences et même quelques conseils avec ceux qui en ont besoin.

Il faut dire que dans le métier d’enseignant il faut pouvoir compter sur l’aide des collègues pour faire face à certaines situations. La journée réglementaire à l’école d’un instituteur prend fin à partir de 16h30. C’est le moment de dire au revoir à ses élèves. Leur prodiguer au besoin quelques instructions pour la rencontre suivante.

Comment devenir professeur des écoles ?

Le métier de professeur des écoles ne s’improvise pas. Il répond à un parcours bien défini au terme duquel il faut nécessairement passer un concours d’État appelé CRPE. Le CRPE est l’acronyme du Concours de Recrutement de Professeurs d’État.

Seul celui qui passe avec succès ce concours académique peut prétendre au métier de professeur des écoles. La préparation à ce concours passe par une formation au sein de l’Institut National Supérieur du Professorat et de l’Éducation (Inspé). C’est dans cet établissement que s’effectue la préparation aux métiers de l’enseignement.

Les personnes en situation de handicap disposent de deux voies d’accès à savoir le recrutement par la voie contractuelle et le concours. Pour ce dernier cas, il est possible de demander un certain aménagement des épreuves, du fait de leur handicap.

Quels sont les diplômes et la formation à suivre ?

La formation permettant de devenir professeur des écoles dure 4 semestres. Comme spécifié plus haut, au terme de la première année de master, il faut passer le CRPE. Normalement, le détenteur d’un master professionnel ou de recherche peut candidater au CRPE. Cependant, dans la pratique, une formation spécifique est nécessairement requise.

Après avoir passé avec succès le concours de recrutement, il faut également valider son année de stage. Ce n’est qu’après qu’il est possible d’enseigner dans une école primaire publique.

En 2021, une innovation du gouvernement a permis d’élargir les voies d’accès à ce corps de métier. Dans ce cas, aussitôt à la première année de licence, il est possible de passer par le Parcours Préparatoire au Professorat des Écoles (PPPE). Il offre la possibilité d’emprunter pas moins de 25 parcours préparatoires au professorat des écoles pour 23 académies.

Il est également possible pour les agents de la fonction publique d’accéder au corps des professeurs des écoles en passant un concours interne. Sous réserve d’avoir à son actif une certaine expérience professionnelle, il y a un troisième concours accessible aux candidats n’appartenant pas à la fonction publique.

Les obligations et les responsabilités

Les obligations du professeur des écoles sont multiples et sont toutes axées sur l’évolution et l’épanouissement de ses apprenants en milieux académiques. Il incarne dans l’exécution de ses obligations, les valeurs de la République. Il doit à cet effet faire preuve d’un total respect des idéaux tels que la laïcité et l’absence de discriminations, quelles qu’elles soient.

Il ne doit pas, pour quelques raisons que ce soit, se soustraire à cette obligation. Outre ces valeurs sus-citées, l’enseignant doit exercer ses fonctions, obéir aux règles de sa hiérarchie, être neutre, faire preuve de discrétion professionnelle. Il doit également signaler le moindre problème. Que supposent concrètement ces obligations ?

Les obligations

L’enseignant doit exercer ses fonctions c’est-à-dire qu’il doit effectuer ses tâches dans le respect des horaires de service fixés pour le corps auquel il appartient. En dehors de la préparation de ses cours, il doit fournir à ses élèves toute aide nécessaire au travail personnel de ses élèves.

Il se doit de les conseiller quant à leur orientation, le tout en collaboration avec les autres membres du personnel éducatif. Il doit exercer personnellement ses fonctions. Toute délégation doit se faire dans le plus strict respect des textes en vigueur. Le service de l’enseignant se fait en continu et reste conforme au calendrier officiel.

L’obéissance aux règles de sa hiérarchie suppose que l’enseignant demeure soumis aux consignes et instructions de son supérieur hiérarchique. Il existe toutefois une limite à cette obligation d’obéissance. C’est notamment lorsque l’ordre revêt un caractère illégal ou qui dans les faits, compromettrait significativement l’ordre public.

L’enseignant est soumis à des normes clairement codifiées. Il est tenu de respecter ces normes. La neutralité induit l’application des règles qui s’imposent à tous, sans les contester. Il ne doit en aucun cas manifester publiquement ses opinions si elles vont à l’encontre des normes réglementaires et législatives.

L’obligation de discrétion professionnelle stipule que l’enseignant ne peut partager des informations internes de l’établissement auquel il appartient. Il peut évoquer publiquement les questions d’ordre général, mais sans aborder ce qui a trait au fonctionnement administratif de son établissement. Il doit rester discret sur toute question liée aux informations qui lui parviennent dans l’exercice de ses fonctions. En cas de manquement à cette obligation, il risque des sanctions disciplinaires.

Que dire des responsabilités de l’enseignant ?

Elles sont de trois ordres : civil, moral et pénal.

La responsabilité civile de l’enseignant s’applique lorsqu’un dommage est provoqué par lui, faisant suite au non-respect des règles qu’il devait normalement appliquer. Il découle de cette responsabilité l’obligation de réparer ce dommage. Dans le cas d’espèce, ayant l’obligation de surveiller les enfants, s’il survient un dommage du fait de son inattention, il tombe sous le coup de la loi. L’enseignant est tenu responsable pour tout préjudice corporel qui surviendrait.

Le professeur des écoles a envers ses élèves et les parents de ces derniers, une obligation morale. Il a la responsabilité de bien s’occuper des enfants dont il a la garde afin qu’ils rentrent chez eux tel qu’ils sont venus. Il doit mettre tout en œuvre pour bien prendre soin des enfants même lorsque la loi ne l’y oblige pas.

Enfin, la responsabilité pénale signifie qu’en cas d’infraction dont l’enseignant serait tenu responsable, il devra en répondre devant les juridictions pénales compétentes. L’enseignant ne doit poser aucun acte de nature à porter atteinte à son intégrité physique ou morale. La loi punit sévèrement ce genre d’actes répréhensibles.

Qu’est-ce que le concours de recrutement des professeurs des écoles (CRPE)?

Le CRPE est le Concours de Recrutement de Professeurs des Écoles. Tout enseignant à la maternelle et au primaire doit obtenir son CRPE avant d’exercer. Il comprend 3 épreuves écrites dites d’admissibilité, et deux épreuves orales d’admission. Il est possible pour les candidats de composer dans une matière facultative qui porte sur une langue vivante étrangère. Il s’agit notamment de l’anglais, de l’espagnol, de l’italien ou de l’allemand.

Les trois épreuves d’admissibilité au CRPE sont :

  • Une épreuve écrite de mathématiques

  • Une épreuve écrite de français

  • Une épreuve écrite d’application

Les épreuves d’admission concernent une épreuve orale portant sur la conduite d’un cours de français et de mathématiques préparé et organisé par le candidat et une épreuve d’entretien subdivisée en deux parties chacune notée sur 10. Une des épreuves d’entretien porte sur l’Éducation Physique et Sportive, (EPS) et l’autre sur la motivation du candidat et la teneur de sa connaissance du système éducatif et de la fonction publique. Cet entretien dure 35 minutes.

Le candidat doit avoir la maîtrise complète des programmes de l’école primaire. Il doit en l’occurrence connaître sur le bout des doigts toutes les disciplines et matières des différentes classes qui composent l’école maternelle et élémentaire. Le programme sur lequel portent les épreuves écrites du CRPE est disponible sur le site officiel de ministère chargé de l’éducation nationale.

Note éliminatoire

Les candidats ne doivent pas avoir une note inférieure ou égale à 5/20 dans une des matières écrites, sous peine de se voir refuser leur admissibilité. La note 0 est également éliminatoire. Pour que la note de la matière facultative soit prise en compte dans le calcul des moyennes, elle doit excéder la note de 10/20. Il va de soi que le candidat doit avoir une totale maîtrise de la langue française ainsi que des règles grammaticales, orthographiques et de ponctuation.

Combien gagne un professeur des écoles ?

La rémunération d’un professeur des écoles augmente au fur et à mesure qu’il évolue en termes d’échelons et de grille. Son salaire n’est donc pas statique, il est variable. Les éléments qui influencent le salaire sont : le poste et le grade de l’enseignant, sa spécialité, son ancienneté ainsi que la zone dans laquelle il exerce. Le traitement salarial de l’enseignant permet de déterminer à quel corps et quel grade il appartient. En plus de ce salaire, il faut compter des indemnités dont certaines sont destinées à tout le corps enseignant ou qui sont propres à la fonction de professeur des écoles.

Il existe trois grades dans le corps des professeurs des écoles. À chaque grade correspond un salaire bien défini.

Le premier grade est la classe normale qui comporte 11 échelons. Le second grade qui est la hors classe. Elle comporte 6 échelons. Enfin, le troisième et dernier grade est la classe exceptionnelle. Elle dispose de 5 échelons dont un est spécial et contingenté. Il convient de préciser que la carrière ordinaire d’un professeur des écoles débute avec la classe normale et s’achève par la classe exceptionnelle. Au fur et à mesure qu’un professeur des écoles monte en grade, sa rémunération aussi évolue. Aujourd’hui, il n’existe qu’un rythme d’avancement unique et la durée d’un échelon est fixe.

Le salaire brut mensuel est déterminé sans tenir compte des indemnités de résidence ou du supplément familial de traitement. Ces éléments dépendent de la situation personnelle de l’agent. Le salaire mensuel net se fait selon un régime particulier de cotisation. Pendant son 1er trimestre de stage, un professeur des écoles gagne 1616 euros bruts. Les 3 trimestres qui suivent, le salaire va à 1741 euros. Dès la titularisation, il perçoit un salaire brut de 2000 euros.

Les principales indemnités d’un professeur des écoles

Un professeur des écoles a droit à certaines indemnités qui ne sont pas à confondre avec son salaire mensuel net. Son entrée dans le métier lui donne droit à 1500 euros. Cette somme lui est payée en deux versements durant l’année de sa titularisation.

Le professeur des écoles a également droit à une indemnité de suivi évaluée à 1200 euros, qui lui sont versés chaque mois par l’ISAE.

Le parcours professionnel d’un professeur des écoles n’est pas le même d’un agent à l’autre. Il existe néanmoins des règles générales auxquelles ils peuvent tous prétendre. À partir de 10 ans de carrière, il a normalement droit à 200 euros par mois.

Cette somme est doublée s’il demeure constant dans ses fonctions au bout de 20 ans. Il peut alors espérer gagner jusqu’à 400 euros en plus. S’il cumule 30 ans de service, son salaire mensuel peut avoisiner les 3 775 euros bruts.

En vue d’accroître ses gains, le professeur des écoles peut bénéficier des avantages de la Salle des Maîtres. Concrètement, en quoi consiste ce creuset ?

Il s’agit d’une plate-forme sur laquelle les maîtres et les maîtresses des écoles ont la possibilité d’acheter, mais aussi de vendre des supports pédagogiques de toutes les classes, de la maternelle au CM2. Au-delà de l’aspect commercial de la plate-forme, c’est aussi un creuset de partage et d’échange permettant à chaque membre de rendre service à la communauté à laquelle ils appartiennent.

Quelles sont les perspectives d’évolution ?

 

Lorsque vous embrassez une carrière, la question que vous pouvez légitimement vous poser est de connaître les possibilités d’avancements professionnels que vous pouvez espérer. Les questions d’orientation professionnelle sont aussi à se poser.

Après avoir passé avec succès le CRPE et que vous commencez à exercer, comment vous projetez-vous dans l’avenir ? Dans 10 ou 20 ans, où en serez-vous et à quelles conditions professionnelles serez-vous soumis, durée normale d’une vie professionnelle faisant environ 40 ans?

C’est la raison pour laquelle vous ne pouvez pas prendre à la légère les questions liées à vos perspectives d’avancement. Avant de vous décider à devenir professeur des écoles, il y a certains éléments que vous devez connaître afin que votre choix se fasse en toute connaissance de cause. Nous vous proposons ici d’en connaître tous les points.

La loi d’orientation sur l’éducation n°89-486 du 10 juillet 1989 a permis de définir de meilleures conditions de travail des professeurs des écoles, en termes de rémunération et d’avancement. Ladite loi a repoussé le départ à la retraite par rapport à ce qui était prévu par les dispositions antérieures.

Aujourd’hui, l’Éducation nationale garantit une certaine sécurité de l’emploi ainsi qu’un avancement certain. La principale promesse est de terminer sa carrière avec un salaire nettement supérieur à celui de ses débuts. Une fois à la retraite, l’enseignant peut aussi espérer une pension de retraite évaluée sur la base du salaire du dernier semestre d’activité. L’évolution de carrière du maître ou de la maîtresse aura forcément un impact positif sur sa retraite.

Les avantages pour un stagiaire :

En quoi consistent les avantages pour un stagiaire ? Pour susciter la motivation chez les aspirants à cette carrière, le Gouvernement a mis en place certaines évolutions visant à valoriser l’emploi. Ces évolutions, en plus de motiver les agents visent à accorder aux enseignants, des conditions de vie plus décentes.

Le stagiaire peut percevoir jusqu’à 900 euros bruts annuels en plus de son salaire. C’est aujourd’hui bien plus avantageux que ce qui était prévu autrefois. En plus de ce montant, s’ajoutent environ 100 euros bruts par an, ce qui totalise un montant annuel brut de 1000 euros.

Le professeur des écoles a la possibilité de mettre à jour ses connaissances par le biais de la formation continue. Il peut également espérer une évolution dans ses fonctions ou faire une reconversion au sein de son ministère de tutelle. Quel poste lui est accessible au cours de sa carrière ?

Les postes accessibles après avoir été professeur

Il peut entre autres être muté pour une autre école que celle où il exerce. Il peut par ailleurs changer leur niveau de scolarité et aussi enseigner à l’étranger. S’il parvient à obtenir une qualification supérieure, il peut prétendre à un poste de directeur d’école ou bien devenir professeur des écoles maître formateur. Être un enseignant spécialisé ou conseiller pédagogique est également une possibilité.

Nous l’avons également souligné, il peut passer divers concours en vue d’accéder à certains postes. À l’issue de ces concours, il peut en l’occurrence enseigner dans les collèges et lycées pour une meilleure rémunération. Devenir chef d’établissement ou inspecteur de l’éducation nationale (IEN) est également entre autres possible.

Organisation de travail de l’enseignant

Bien gérer sa classe est un enjeu vital pour obtenir des résultats. Il appartient à chaque enseignant de choisir la conduite de l’organisation de sa classe conformément aux normes et principes en vigueur. Il existe toutefois certaines méthodes efficaces permettant la gestion optimale d’une salle de classe. Il s’agit notamment de la gestion spatio-temporelle de la classe, l’organisation des supports pédagogiques, la disposition du matériel de la classe, la décoration de la salle.

Le point le plus essentiel est la sécurité au sein de la salle. Chaque objet ou dispositif présent dans la salle doit être fait dans le plus grand respect des consignes de sécurité. La salle de classe doit aussi jouir d’une propreté irréprochable. Elle doit être convenablement structurée de sorte qu’elle soit confortable et agréable. Elle doit être accueillante et fonctionnelle. Chaque zone doit favoriser les diverses activités ludiques et didactiques qui s’inscrivent dans le programme.

Il faut bien gérer son temps

La gestion du temps se fait dans le plus grand respect des exigences institutionnelles et du degré d’apprentissage des apprenants. Le professeur des écoles doit s’adapter aussi bien aux besoins et au rythme de ses écoliers.

Il doit mettre au point un planning hebdomadaire bien défini. Le travail d’équipe étant au cœur de ces programmations, l’enseignant doit faire en sorte d’encourager la formation d’équipes. Il aura à suivre la progression des enfants au sein de leur groupe et aussi pris individuellement. Il ne doit pas hésiter à revoir l’organisation spatiale au cours de l’année.

L’enseignant doit aussi tenir à jour un certain nombre de documents réglementaires pour un meilleur suivi et une bonne transmission des informations importantes avec sa hiérarchie. Il s’agit entre autres d’un registre de présence qui l’aide à constater la présence effective de ses élèves. Grâce à ce registre, il est en mesure d’évaluer le taux de fréquentation des élèves et signaler au besoin les absences justifiées ou non.

Les classes difficiles

Le rêve de tout enseignant est de diriger une classe où les enfants sont sages comme des images. La réalité est bien souvent toute autre. En effet, il n’est pas rare pour un instituteur de se trouver confronté à une classe difficile. Il faut envisager cette hypothèse avec sérénité. Il est possible de s’en sortir, à condition de maîtriser les principes qui permettent d’organiser une telle classe.

Le bavardage, l’absence de discipline et l’hyperactivité des enfants peuvent être très problématiques, voire très décourageants pour l’instituteur. S’il ne parvient pas à instaurer la discipline dans sa classe, il peut être en perte de motivation. Des règles doivent être posées pour permettre la bonne marche des cours.

Dès le début, l’instituteur doit rester calme et posé en expliquant à ses élèves l’avantage de bien se conduire dans un milieu scolaire. Il ne doit pas s’adresser au groupe dans son ensemble. Il doit plutôt parler individuellement aux élèves les plus difficiles. Il doit en outre faire respecter le règlement intérieur par les élèves.

L’éducation positive

L’éducation positive peut être comprise comme cette méthode à mi-chemin entre la rigueur et la souplesse. C’est un système d’éducation axé sur la bienveillance qui place la quiétude de l’enfant au cœur de son application. Dans le cadre de l’éducation positive, l’enfant doit se sentir compris et valorisé. Il appartient à l’enseignant de cultiver un tel climat pour renforcer sa confiance en soi.

L’éducation positive implique également une certaine flexibilité dans l’affirmation de l’autorité. L’enseignant doit avoir une main de fer dans un gant de velours. En cas de refus de coopération, il ne doit pas opposer une confrontation. Au contraire, réagir à froid, une fois que la situation se calme. Ainsi, le professeur ne sera pas amené à émettre une sanction plus rigoureuse qu’elle devrait.

En cas de sanction, en faire comprendre le bien-fondé à l’enfant. Il faut que lorsqu’il y repense, il comprenne que ses actes ont des conséquences, et que la sanction en est la résultante. Lorsqu’il faut sanctionner,cela doit être fait dans le respect des droits de l’enfant.

Une fois la sanction appliquée, il faut donner la possibilité à l’enfant de réparer ses torts par un acte positif. S’il s’est rendu par exemple coupable d’une bagarre, il l’enseignant peut lui demander de faire amende honorable en s’occupant de la discipline au sein de la classe durant une activité.

Comment fonctionne le mouvement des professeurs

En dehors du cours normal de son service, la carrière du professeur des écoles peut évoluer par le biais de la mutation géographique. Cette dernière constitue aujourd’hui un moyen moderne pour changer de contexte professionnel pour gagner en compétences.

À partir de fin novembre et de mi-décembre au plus tard, les maîtres et maîtresses font 15 vœux sur le serveur Siam. Il s’agit d’un système informatique qui a la gestion des mutations des enseignants. Tous les enseignants (académies confondues) sont soumis à ce procédé. Les recrutements des professeurs des écoles se font selon le principe de l’égalité de traitement.

Au sein des écoles, leurs affectations se font sur la base des vœux que les enseignants formulent, et sur certains autres critères tels que sa situation familiale, son ancienneté. S’il a déjà occupé un poste en éducation prioritaire ou non, c’est également pris en compte. En ce qui concerne les postes « à profil », l’inspecteur d’académie gère le recrutement des candidats qui doivent poser une candidature spécifique.

Notion de mutation

Il existe une différence entre mutation, permutation, déplacement, et affectation qu’il convient de clarifier avant d’expliquer les conditions pour demander une mutation. Même si les terminologies se rejoignent, elles ne sauraient être confondues.

En effet, la mutation est lorsqu’un professeur des écoles est affecté à un autre poste que le sien. On parle de permutation quand deux collègues s’échangent de postes. Le déplacement suggère que l’agent a été affecté à un poste sans l’avoir demandé. Enfin, lorsqu’un agent est assigné à un service, c’est une affectation.

Le professeur des écoles peut demander à être muté lorsqu’il souhaite exercer son métier ailleurs que l’établissement ou l’école dans lequel il se trouve. Il peut également s’agir de changer d’académie, ou demander à être affecté à une collectivité d’outre-mer. La demande de mutation d’un professeur des écoles doit être faite à l’automne de l’année qui précède celle de la mutation.

Pourquoi notre formation peut vous aider à réussir ?

Dans la mesure où le professeur des écoles occupe une place centrale dans l’éducation, il est important qu’il bénéficie d’une éducation qui soit à la hauteur de sa noble mission.

Nous privilégions un dispositif ambitieux de préparation des futurs enseignants des écoles. Non seulement nous facilitons votre entrée dans le corps par une formation adaptée, mais en plus nous assurons un accompagnement qui vous sera utile tout le long de votre carrière. Par des cours aussi bien théoriques que pratiques, nous sommes la réponse à votre besoin en formation efficace, quels que soient vos objectifs.

Nous vous garantissons une préparation optimale aux différents concours qui vous permettent l’accès au poste que vous désirez. Le cadre pédagogique que nous vous offrons vous permet de bénéficier d’une bonne flexibilité pour organiser vos études, votre vie privée et professionnelle. Il s’agit en l’occurrence d’un plan de formation sur-mesure qui convient à votre rythme.

Nous veillons à ce que vous puissiez intégrer le maximum de savoir utile, en un laps de temps raisonnable. Il ne s’agit nullement de vous d’abreuver de cours inutiles dont vous n’aurez sans doute pas besoin. Un vrai tri est opéré sur le contenu que nous vous proposons afin qu’il soit le plus digeste possible pour vous.

Nous vous fournissons aussi un accès facile à la bonne documentation indispensable à votre formation. Le matériel didactique, ainsi que la base de données mis à votre disposition sont pensés pour vous rendre la tâche facile.

La motivation est également une compétence que vous allez à coup sûr développer ici. Le métier d’enseignant demande un sincère engagement. Il faut bien plus de la volonté pour embrasser une telle carrière. Avec nous, outre les cours classiques, vous bénéficiez de conseils permettant de développer la motivation nécessaire pour poursuivre votre vocation.

Notre but

Au terme de notre formation, vous aurez de plus larges perspectives grâce au programme d’apprentissage dispensé. Le caractère exhaustif de notre contenu vous rend apte à appréhender avec beaucoup de clairvoyance votre avenir dans le métier. Votre expérience éducative ne s’en trouvera que plus enrichie.

L’école primaire est la source de la destinée sociale d’un pays. Le professeur des écoles est un acteur essentiel de cette institution. Il appartient à un des métiers les plus importants de sa société. Il constitue les racines du savoir de ses enfants, car c’est lui qui leur lègue les valeurs cultivées au sein des établissements.

C’est de ce fait un admirable métier qu’il n’est pas donné à tous d’exercer. Il incarne des valeurs de moralité et de compétences élevées. Devenir professeur des écoles est bien plus qu’une simple fonction. Il s’agit d’une vocation, incarnée par des personnes qui méritent tout le respect possible.

Il est un être dont la vie est rythmée par les exigences du métier, mais également les réalités du terrain. Il doit pouvoir mettre un point d’honneur à atteindre un idéal. Il forge des liens non négligeables avec ses apprenants. Il les inspire bien plus qu’on ne puisse l’admettre. Malgré les moyens mis en place par le Gouvernement pour faciliter autant que possible ses conditions de vie et son avenir, des efforts restent toutefois à faire.

L’espoir est permis, car, il faut le reconnaître, le métier est aujourd’hui plus glorieux qu’il y a quelques années. Il faut donc espérer que les conditions aillent en s’améliorant. Encore faut-il bénéficier de la meilleure formation qui va permettre d’exercer en toute sérénité ce noble engagement.

formations CRPE

Préparation à l’épreuve de CSE

Dans ce dossier complet de 101 modules, vous allez découvrir tout ce dont vous avez besoin pour devenir un excellent professeur des écoles.

Ce métier n’aura plus un seul secret pour vous. Vous pourrez appréhender les questions de connaissances du système éducatif avec sérénité.

Il s’agit de la formation la plus complète du marché. Notre engagement ne s’arrête pas là! Nous vous proposons un tarif plus qu’intéressant!

Pour plus d’informations, cliquez sur le bouton ci-dessous.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Cliquez sur le bouton suivant pour vous inscrire à notre newsletter et recevoir toutes les nouveautés avant tout le monde.